Cubertafond Marie-Louise

Cubertafond Jean

Année de nomination : 2011      Dossier n° 12104 -  Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

Mme Marie-Louise Cubertafond (née Duchalard)
Date de naissance : 27/07/1903
Date de décès : 16/04/1978
Profession : Sans profession
Particularité : Information non disponible

M. Jean Cubertafond
Date de naissance : 08/09/1896
Date de décès : 12/05/1986
Profession : Secrétaire de police
Particularité : Résistance polonaise en France

Localisation

Localite : Limoges
Département : Haute-Vienne
Région : Limousin
Pays : France

Cérémonies de reconnaissance

Date : 5 mai 2013
Lieu : Hôtel de ville de Limoges (87000)

Lire le compte-rendu

Personnes sauvées

Mme Mali Lowenthal (née Adler)

M. Simon Schwarzfuchs

M. Georges Schwarzfuchs

Mme Marthe Schwarzfuchs

Mme Denise Schwarzfuchs (née Jacubowicz)

Lieux de mémoire

Allée des Justes à Jérusalem
Allée des Justes à Paris

L'histoire

Avant la guerre, la famille Schwarzfuchs demeurait à Hoenheim dans la banlieue de Strasbourg. L’ordre d’évacuation ayant été donné dès le début des hostilités, toute la famille part se réfugier à Limoges le 1er novembre 1939, où elle réside au sein d’une communauté juive assez importante. Il y a là le père Georges, la mère Marthe et les enfants, Gérard né en 1926, Simon né en 1927 et Denise née en 1928.

En dépit de la situation de Limoges en zone libre, plusieurs milliers de Juifs y résidant sont bientôt internés dans plusieurs camps.

La situation financière des Schwarzfuchs est précaire car le père, simple Ministre-officiant, ne reçoit plus de traitement. Cependant son épouse Marthe entreprend de venir en aide aux internés des camps et c’est ainsi qu’elle rencontre bientôt Jean Cubertafond, alors Secrétaire du Service des Etrangers de Limoges. Peu à peu, des liens de voisinage puis d’amitié se tissent entre les deux familles.

Les trois enfants Schwarzfuchs sont scolarisés, tout d’abord dans des établissements publics puis au Petit Séminaire Israélite à partir d’octobre 1942.

A partir d’août 1942, les Juifs étrangers sont pourchassés et arrêtés, bien que Jean Cubertafond tente de les prévenir. Par contre, la vie se poursuit tant bien que mal pour les Juifs français jusqu’en novembre 1943 lorsque Georges Schwarzfuchs est retenu prisonnier quelques jours. Les parents se décident alors à faire appel à leurs amis Cubertafond. Ils sont accueillis et cachés sans hésitation, en dépit des risques très importants encourus par Jean Cubertafond, alors fonctionnaire de police.

Les enfants s’éparpillent : Denise et Gérard parviennent, l’une en Suisse et l’autre en Palestine via l’Espagne. Simon part rejoindre ses amis EIF du Tarn.

Après trois mois passés sans sortir pour Georges Schwarzfuchs, les Cubertafond  organisent leur cache dans une maisonnette qu’ils possèdent Rue Puy las Rodas, ceci sans accepter la moindre compensation financière.

Après le départ des parents pour Israël en 1948, les relations n’ont cessé de se poursuivre avec  leurs sauveteurs. Ayant retrouvé les filles du couple Cubertafond, Simon s’est rendu à Limoges et a pu ainsi apprendre le passé de Résistant de Jean Cubertafond. Il a non seulement sauvé les parents Schwarzfuchs, mais il a aussi fourni des faux papiers aux personnes recherchées.

Le 3 mai 2011, l’Institut Yad Vashem de Jérusalem a décerné le titre de Justes parmi les Nations à Monsieur Jean Cubertafond et à son épouse Madame Marie-Louise Cubertafond.

 

Exposition: Désobéir pour sauver