Lassort Henriette

Lassort Zélie

Année de nomination : 2011      Dossier n° 12198 -  Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

Mme Henriette Lassort (née Puzo)
Date de naissance : 31/03/1908
Date de décès : 09/11/2002
Profession : Cultivatrice
Particularité : Information non disponible

Mme Zélie Lassort (née Salles)
Date de naissance : 23/10/1880
Date de décès : 21/12/1965
Profession : Cultivatrice
Particularité : Information non disponible

Localisation

Localite : Villeneuve-sur-Lot
Département : Lot-et-Garonne
Région : Aquitaine
Pays : France

Cérémonies de reconnaissance

Date : 26 août 2012
Lieu : Mairie de Villeneuve-sur-Lot (47300)

Lire le compte-rendu

Personnes sauvées

M. Guillaume Bloch

Mme Frieda Bloch (née Veit)

M. Rudy Block Bloch

Mme Gertrud Froehlich (née Bloch)

Mme Edith Maller (née Bloch)

Lieux de mémoire

Allée des Justes à Jérusalem
Allée des Justes à Paris

L'histoire

Henriette LASSORT Guillaume Bloch, né en 1888 en Allemagne est commerçant. Il épouse Frieda et ils ont trois enfants nés à Fribourg en Allemagne, Gertrude née en 1923, Rodolphe en 1925 et Edith Hilde en 1928. Il émigre en France en 1933. Frieda rejoint son époux avec les enfants et la famille habite boulevard Soult à Paris 12ème. Guillaume Bloch est représentant de commerce.

Dès 1941, Guillaume Bloch et sa fille Gertrude fuient à Lyon, rejoints après les rafles de juillet 1942 par sa femme et les deux autres enfants. En septembre 1942, ne se sentant pas en sécurité, la famille fuit et trouve refuge au lieu dit « Le Moulin de Madame », près de Villeneuve sur Lot dans le Lot et Garonne. A la recherche des voisins, Frida Bloch et sa fille Edith parviennent à une ferme habitée par Zélie Jeanne (dite Marie) Lassort, sa belle-fille Henriette Lassort et ses deux enfants, Jackie et Robert. L’époux d’Henriette est prisonnier en Allemagne. Frieda confie la situation et la détresse dans laquelle se trouve sa famille. Elle propose de faire de la couture.

Dès cet instant naît une longue et chaleureuse amitié. Le lendemain, Marie apporte des victuailles à cette famille qui vit dans la clandestinité et prononce ces simples mots : « Si vous avez besoin de quelque chose… ». Les familles Bloch et Lassort partagent leurs activités. Guillaume Bloch et ses enfants participent aux pénibles travaux des champs. Frieda Bloch offre ses talents de couturière au voisinage. Marie et Henriette Lassort apportent aux Bloch le réconfort affectif et l’aide matérielle dont elle a besoin.

La Gestapo et la Milice rôdent dans les parages. 473 Juifs seront déportés du Lot et Garonne.

Henriette fait partie de la Résistance. Elle prévient les Bloch dès qu’il y a danger. La famille se cache alors dans la grange des Lassort à plusieurs reprises. Henriette est renseignée par Monsieur Pottier, un policier du commissariat.

Monsieur et Madame Smiloski et leur père Monsieur Wagner ont été également hébergés dans une cabane située au fond du jardin de la famille Lassort.

A la Libération, la famille regagne Paris et ne réussit à rentrer dans son appartement qu’après un procès.

Des liens très forts unissent les familles Bloch et Lassort, enfants et petits-enfants.

Le 14 août 2011, l’Institut Yad Vashem de Jérusalem a décerné le titre de Justes parmi les Nations à Madame Zélie Jeanne Lassort et Madame Henriette Lassort.

 

Edith BLOCH et Jackie Edith BLOCH, 1947 Edith Bloch, 1947 Edith Bloch, 1947 Edith Bloch, Henriette Lassort et Jackie 1942 Friede Bloch et Jackie Lassart, fils d'Henriette Lassort LASSORT Marie et Henriette et la mère d'Henriette Marie Robert LASSORT fils d'Henriette LASSORT