Bernard René

Bernard Fernande

Bernard Louise

Année de nomination : 2011      Dossier n° 12202 -  Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

M. René Bernard
Date de naissance : 26/02/1913
Date de décès : 16/02/1973
Profession : Ebéniste, sculpteur sur bois
Particularité : Information non disponible

Mme Fernande Bernard (née Mayeur)
Date de naissance : 20/10/1913
Date de décès : 03/06/2006
Profession : Sans profession
Particularité : Information non disponible

Mme Louise Bernard (née Fontaine)
Date de naissance : 07/12/1890
Date de décès : 25/10/1975
Profession : Sans profession
Particularité : Information non disponible

Localisation

Localite : Longeville-en-Barrois
Département : Meuse
Région : Lorraine
Pays : France

Cérémonies de reconnaissance

Date : 15 mars 2013
Lieu : Mairie de Longeville en Barrois (55000)

Lire le compte-rendu

Personnes sauvées

M. Jean-Claude Gerschel

Mme Brigitte Gerschel

M. Roger Gerschel

Lieux de mémoire

Allée des Justes à Jérusalem
Allée des Justes à Paris

L'histoire

René Bernard

Louise Bernard

Fernande Bernard Roger Gerschel né en 1911 à Chalon-sur-Saône (71), est décédé en 1978.

Son épouse Jacqueline Bernheim née en 1913 à Chalon-sur-Saône est décédée en 2004.

Le couple a 2 enfants: Jean-Claude né en mai 1937, Brigitte née en septembre 1938.

Roger hérite du magasin de confection pour hommes de ses parents. Ce commerce est situé Rue de l'Obélisque à Chalon-sur-Saône( Saône et Loire).

En juin 1941, le deuxième statut des juifs est publié.

Afin de protéger son commerce, le magasin est vendu, de manière fictive, à un ami, M. Bessard. Roger Gerschel retrouvera son commerce après la guerre.

En décembre 1941 la famille part en zone libre à Davayé, à 20 kilomètres de Mâcon. Georges Gerschel, le frère de Roger, se réfugie avec sa femme et ses 2 enfants à Prissé, village proche de Davayé.

Le 22 août 1943, Roger et Georges Gerschel, probablement dénoncés, sont arrêtés, dirigés vers Lyon et emprisonnés à Montluc. Le 14 septembre 1943, ils sont transportés à Drancy.

Les frères Gerschel participent au creusement du «tunnel de Drancy» qui devait permettre le maximum d'évasions.

Le 8 novembre 1943, le tunnel de plus de 35 mètres est découvert. Les prisonniers étaient à moins de 2 mètres de la liberté !

Quatorze prisonniers sont impliqués dans la tentative d'évasion. Ils sont torturés. Georges reçoit une balle dans la jambe. Le 20 novembre 1943, ces prisonniers sont miraculeusement enfermés  dans le même wagon à bestiaux du convoi 62. Dans le ralentissement de la côte de Lérouville, à la tombée de la nuit, ces «diables de Gerschel » dans un dernier effort parviennent à desceller les barreaux de la lucarne du wagon.

Roger saute le premier, suivi par son frère. Dix neuf prisonniers parviennent à s'échapper en sautant les uns après les autres du train.

Roger, après avoir vainement cherché son frère, est épuisé.par sa course pour échapper aux Allemands puis aux gardes français. Il aperçoit une silhouette à bicyclette. René Bernard, ébéniste, comprend vite la situation. Il transporte Roger, sur le cadre de son 'vélo', jusqu'à son domicile à Longeville-en Barrois.

René Bernard, son épouse Fernande, et sa mère Louise accueillent Roger sans se poser de question, comme un membre de la famille. Un Allemand occupe le rez-de-chaussée de la maison qui heureusement a deux entrées.

René Bernard, avec l'aide de son frère cheminot, et de la Résistance, fournit de faux papiers au nom de René Lepron. Roger, au bout de 4 jours part à Paris. Sa famille le rejoint. Pour leur sécurité, les enfants sont envoyés avec leur fidèle nounou Marie à Perreuil (71).

Roger reste en contact, après la guerre, avec ses bienfaiteurs.

René Bernard, courageux homme de coeur a porté secours à Roger Gerschel, évadé du convoi 62, aidé par sa mère Louise Bernard et son épouse Fernande Bernard.

Le 11 Octobre 2011, l’Institut Yad Vashem de Jérusalem a décerné le titre de Juste parmi les Nations à Madame BERNARD louise, son fils René et son épouse Fernande.