Bret Louise

Bret Silvain

Année de nomination : 2011      Dossier n° 12298 -  Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

Mme Louise Bret (née Chavignaud)
Date de naissance : 14/03/1878
Date de décès : 11/02/1977
Profession : Agricultrice
Particularité : Information non disponible

M. Silvain Bret
Date de naissance : 14/02/1876
Date de décès : 15/07/1950
Profession : Cultivateur
Particularité : Information non disponible

Localisation

Localite : Measnes
Département : Creuse
Région : Limousin
Pays : France

Cérémonies de reconnaissance

Date : 14 avril 2013
Lieu : Mairie de Méasnes (23360)

Lire le compte-rendu

Personnes sauvées

Mme Léa Lescou (née Zylberspon)

Mme Rachel Myszkonsky (née Klaper)

Mme Fanny Sermaize (née Zylberspon)

Mme Sophie Speculante (née Zylberspon)

M. Joseph Stupp

Mme Mathilde Stupp (née Hornstein)

Mme Shara Szymonowicz (née Klaper)

Mme Esther Zylberspon (née Sztern)

Lieux de mémoire

Allée des Justes à Jérusalem
Allée des Justes à Paris

L'histoire

Louise BRET   Silvain BRET

Fuyant la Pologne Mosek et Esther Zylberspon  arrivent séparément en France et se marient en 1924. Ils habitent dans le 11ème arrondissement à Paris. Le père ouvre une boutique de tailleur à proximité. Les Zylberspon ont trois filles, Fanny née en 1926, Léa née en 1927 et Sophie née en 1929. Après la défaite le commerce est géré par un administrateur aryen avant sa fermeture en mai 1943.

Durant l’été 1940, le père part seul se cacher à la campagne. Au moment de la rafle du Vel d’Hiv en juillet 1942, la Maman et ses trois filles Léa, Fanny et Sophie se réfugient dans une pièce située au-dessus du magasin avec quatre autres personnes. Elles sont ravitaillées par la femme du restaurateur voisin, ceci durant environ deux semaines.

Fin juillet 1942 la Maman et ses filles partent pour le Béarn, à Pau, puis à Aulus, dans l’Ariège jusqu’au 11 janvier 1943. Elles sont alors contraintes d’en repartir par la police et parviennent enfin au village de Méasnes dans la Creuse, où elles sont assignées à résidence, avec l’obligation de contrôles réguliers.

Elles sont mises en relation avec la famille Bret, qui exploite une ferme au Pontet située à plus d’un kilomètre du village. Une remise inhabitée est mise gracieusement à leur disposition chaque fois qu’une rafle est annoncée. Dans cette pièce unique, cinq autres personnes viennent aussi se cacher lors de chaque alerte. Les fermiers apportent à tous de la nourriture et prennent soin d’eux.

Joseph Stupp, réfugié autrichien né à Vienne en 1936 a vécu également caché dans cette remise avec sa grand-mère après la déportation de ses parents.

La famille Zylberspon réunie ne regagnera Paris qu’en janvier 1945.

Le 19 décembre 2011, l’Institut Yad Vashem Jérusalem a décerné le titre de Justes parmi les Nations à Monsieur Sylvain Bret et à son épouse Madame Louise Bret.

Joseph Stupp, Le Guéret, vers 1946 Photo de classe de Measnes, vers 1945 Sylvain et Louise Bret Mairie et école de Measnes