Arbez Max

Année de nomination : 2012      Dossier n° 12306D -  Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

M. Max Arbez
Date de naissance : 02/12/1901
Date de décès : 28/03/1992
Profession : Agent d'assurance
Particularité : Information non disponible

Localisation

Localite : Morez
Département : Jura
Région : Franche-Comté
Pays : France

Cérémonies de reconnaissance

Date : 6 octobre 2013
Lieu : Mairie des Rousses (39220)

Lire le compte-rendu

Personnes sauvées

Mme Nina Hajnal Konyi (née Lande)

M. Alexander Lande

M. Léo Lande

Mme Beila Lande

Lieux de mémoire

Allée des Justes à Jérusalem
Allée des Justes à Paris

L'histoire

Max Arbez D’origine allemande, Léo &Beila LANDE s’installèrent aux Pays Bas en 1933 avec leurs enfants Nina (née en 1927) et  Alexander, né en 1936. 

En Novembre 1941, cette famille s’enfuit en abandonnant tous ses biens, ne prenant seulement qu’un peu d’argent et leurs bijoux. Des passeurs leur permirent le passage en Belgique, puis en France. Le but recherché était de parvenir en Suisse pour émigrer ensuite aux USA. 

Max DEVAUX, propriétaire de l’hôtel de Besançon (Doubs) où les Lande étaient descendus, leur proposa de les conduire au village de Le Barboux, situé non loin de la rivière car leur passage en Suisse en serait facilité.

Le 17 Décembre 1941, les passeurs Constant Rondot et Pierre Rehani firent traverser le Doubs à toute la famille Lande. Cependant, ils perdirent leur chemin de l’autre côté, furent arrêtés par la police suisse et renvoyés en France. Les Lande revinrent donc vers Max Devaux.

Le frère de Lucienne Devaux, Max ARBEZ, conduisit alors les Lande à Pontarlier, puis à Morez (Jura) ; de là, il parvint à leur faire franchir la Ligne de Démarcation, puis à les accompagner en train jusqu’à Lyon. 

Toute la famille LANDE a survécu à la guerre grâce au courage et à l’aide apportés par Max ARBEZ ainsi que tous ceux impliqués dans leur sauvetage. Max ARBEZ a pris des risques considérables car la Ligne  - à cet endroit proche de la frontière suisse – était surveillée par de très nombreux policiers qui recherchaient activement les fuyards voulant passer la frontière. 

Le 22 avril 2012, l’Institut Yad Vashem de Jérusalem a décerné le titre de Juste parmi les Nations à M.Max Arbez.