Viot Lucien

Viot Marthe

Année de nomination : 2013      Dossier n° 12594 -  Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

M. Lucien Viot
Date de naissance : 04/08/1903
Date de décès : 29/01/1971
Profession : Epicier
Particularité : Information non disponible

Mme Marthe Viot (née Basset)
Date de naissance : 13/03/1902
Date de décès : 19/10/1981
Profession : Epicière, mère de 2 enfants
Particularité : Information non disponible

Localisation

Localite : Ouilly-le-Tesson
Département : Calvados
Région : Basse-Normandie
Pays : France

Cérémonies de reconnaissance

Date : 19 octobre 2014
Lieu : Mairie de Falaise (14700)

Lire le compte-rendu

Personnes sauvées

Mme Anne Héloin

Lieux de mémoire

Allée des Justes à Jérusalem
Allée des Justes à Paris

L'histoire

Anne Héloin est née à Rouen en 1938. Elle est la fille d’Henri et Germaine Héloin. Sa grand-mère maternelle, d’origine turque, née à Constantinople émigra à l’âge de 19 ans en France et travaillait comme couturière. Son grand-père d’origine russe était tailleur. Ils vécurent quelque temps à Paris puis vinrent s’installer à Rouen.

Dans la nuit du 15 au 16 janvier 1943, Germaine est arrêtée à son domicile par des policiers français accompagnés d’un officier allemand. Le cousin germain d’Anne est présent. Les policiers annoncent qu’ils vont revenir. Le père profite de ces quelques heures de répit pour se sauver avec les enfants. Anne se souvient qu’ils se sont cachés en divers endroits chez des voisins pendants quelques jours. Le père fait alors appel à un ami qu’il a connu quand il était mobilisé en 1939, Lucien Viot.

Ce dernier répond aussitôt et vient chercher lui-même la petite Anne en voiture. Lucien et sa femme Marthe tiennent à Ouilly-le-Tesson dans le Calvados un café souvent fréquenté par des soldats allemands. Le couple Viot va veiller sur Anne pendant toute la période de l’occupation allemande, traitant la fillette comme leur propre fille en dépit des risques encourus. Anne allait à l’école avec les fils de la famille Viot, Gilbert âgé de cinq ans et Michel âgé de dix ans.

Le 29 septembre 2013 l’Institut Yad Vashem de Jérusalem a décerné le titre de Justes parmi les Nations à Monsieur Lucien Viot et à son épouse Madame Marthe Viot.