Blaquières Marguerite

Blaquières Roger

Année de nomination : 2014      Dossier n° 12851 -  Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

Mme Marguerite Blaquières (née Lagardelle)
Date de naissance : 20/10/1908
Date de décès : 12/08/1983
Profession : Agricultrice
Particularité : Information non disponible

M. Roger Blaquières
Date de naissance : 21/05/1901
Date de décès : 20/05/1984
Profession : Agriculteur
Particularité : Information non disponible

Localisation

Localite : Launac
Département : Haute-Garonne
Région : Midi-Pyrénées
Pays : France

Cérémonies de reconnaissance

Date : 22 octobre 2015
Lieu : Launac (31330)

Lire le compte-rendu

Personnes sauvées

M. Alfred Cahn

M. Roger Cahn

Lieux de mémoire

Allée des Justes à Jérusalem
Allée des Justes à Paris

L'histoire

Marguerite et Roger Blaquières en 1925 La famille Cahn, implantée depuis de nombreuses générations en Allemagne, a quitté ce pays au début de la période nazie. Après un séjour au Luxembourg, c’est en Sarre qu’Alfred Cahn a rencontré Hilda, qu’il a épousée en 1935. Enceinte, la jeune femme a préféré que son fils Roger naisse en France en 1936.

Après une année passée à Paris, les Cahn s’implantent en Bretagne mais, après la défaite en Juin 1940, Hilda Cahn et Roger passent de nuit en zone libre pour aller rejoindre Alfred à Grenade-sur-Garonne. Celui-ci est employé en tant que Travailleur Etranger à la scierie Espagnac. La famille est installée rue de la République et est déclarée comme étant juive. A Grenade, un certain nombre de Juifs sont réfugiés mais personne ne porte l’étoile jaune.

En Août 1942, Alfred est convoqué à Muret puis est emprisonné durant neuf jours dans le camp d’internement de Noé situé au sud de Toulouse. C’est tout de suite après qu’il part se cacher à Launac dans le département de la Haute-Garonne, distant d’une dizaine de kilomètres. Grâce à l’entremise d’une famille amie, les Katz, Alfred Cahn est accueilli par une famille d’agriculteurs,  Roger et Marguerite Blaquières et leur fille Irène.

Alfred Cahn va vivre caché par cette famille accueillante et bienveillante, de fin 1942 jusqu’à la Libération en 1944. Il va activement participer aux travaux de la ferme en échange de son entretien. En cas de danger, il va se cacher dans une meule de paille ou dans les bois avoisinants. Durant cette longue période, Hilda et son fils Roger vivent à Dommartin en Saône-et-Loire. En 1943, dénoncés par un voisin, ils doivent s’enfuir précipitamment pour Lyon. Les miliciens venus les arrêter volent tous leurs biens. 

Grâce aux Blaquières, la famille Cahn a pu être réunie après la Libération. Les deux sœurs d’Alfred, restées à Paris, ont été arrêtées le 16/07/1942 et déportées par le convoi N° 11 du 27 juillet 1942 et N° 31 du 11 septembre 1942.

 

Le 16 juin 2014, l’Institut Yad Vashem de Jérusalem a décerné le titre de Justes parmi les Nations à Monsieur Roger Blaquières, à son épouse Madame Marguerite Blaquières et à leur fille Irène.

 

Marguerite et Roger Blaquières en 1970 Corinne Meulet Fernand Belliure François Piquemal Françoise, Gérard, Roger Irène Belliure Blaquieres, Albert Seifer, Madame Le Consul et Roger Cahn Irène Belliure Blaquieres, Albert Seifer, Madame Le Consul et Roger Cahn Devant la maison à Launac Maison Grenade Mme Irène BELLIURE Photo cérémonie Rachel, Alain, Roizès Roger CAHN et Irène BELLIURE