Marquehosse Marie-Josèphe

Année de nomination : 2014      Dossier n° 12912 -  Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

Mme Marie-Josèphe Marquehosse (née Larradet)
Date de naissance : 12/03/1903
Date de décès : 28/03/1957
Profession : Dactylographe
Particularité : Information non disponible

Localisation

Localite : Pau
Département : Pyrénées-Atlantique
Région : Aquitaine
Pays : France

Cérémonies de reconnaissance

Date : 6 novembre 2016
Lieu : Centre Communautaire de Pau (64000)

Personnes sauvées

Mme Gentille Laffon de Ladebat (née Massarano)

Mme Fanny Molho

Lieux de mémoire

Allée des Justes à Jérusalem
Allée des Justes à Paris

L'histoire

Marie-Josèphe

Pendant la guerre, Marie-Josèphe Marquehosse habite avec ses deux filles Elisabeth et Etiennette à Pau dans le département des Pyrénées-Atlantiques. Son mari est engagé dans l’armée française et elle s’occupe seule de ses enfants.

En septembre 1942, elle héberge deux fillettes juives, Fanny Molho née en 1932 et Gentille Massarano née en 1930 qui sont accueillies par Marie-Josèphe et ses filles avec beaucoup d’affection. Elles vont à l’école sous leur véritable identité, mais excepté Marie-Josèphe, personne ne sait qu’elles sont juives. Fanny et Gentille deviennent rapidement les amies d’Elisabeth et Etiennette et les quatre filles dorment dans la même chambre.

Marie-Josèphe prend en charge les deux fillettes juives jusqu’à la Libération. Agir ainsi comportait des risques, mais Marie-Josèphe assuma cette responsabilité. Elle s’occupa d’Elisabeth et Etiennette comme si elles étaient ses propres filles. Gentille se souvient que sa mère traitait les quatre filles de façon égale, sans faire de différence.

Les parents de Gentille réussirent à survivre à la guerre. Mais cela ne fut pas le cas pour les parents de Fanny. Après la Libération, parler de la période de la guerre devint difficile, mais les familles de Gentille et de Fanny furent reconnaissantes à Marie-Josèphe, qui avait risqué sa propre vie pour sauver deux fillettes juives d’une déportation quasi certaine.

 

Le 29 septembre 2014, l’Institut Yad Vashem de Jérusalem a décerné le titre de Juste parmi les Nations à Madame Marie-Josèphe Marquehosse.

11 septembre 1931, mariage de Basile et Marie-Josèphe 1937, Marie-Josèphe Marquehosse 1944, Marie-Josèphe et ses deux filles Anne Lafourcade Larradet mère de Marie-Josèphe Famille Marquehosse Jean-Baptiste Larradet père de Marie-Josèphe Marquehosse les deux filles de Marie-Josephe Marie-Josèphe entourée de sa soeur et ses frères