Péraud Jean

Péraud Blanche

Année de nomination : 1978      Dossier n° 1293 -  Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

M. Jean Péraud
Date de naissance : 22/04/1901
Profession : Comptable dans une entreprise de chauffage
Particularité : Information non disponible

Mme Blanche Péraud
Date de naissance : 07/09/1903
Profession : Employée des postes
Particularité : Information non disponible

Localisation

Localite : Angoulême
Département : Charente
Région : Poitou-Charentes
Pays : France

Cérémonies de reconnaissance

Information non disponible

L'histoire

Jean et Blanche Péraud habitaient Angoulême (Charente). Jean était employé dans une entreprise de chauffage. Une famille de Juifs polonais, les Erner, venus se réfugier à Angoulême, s'était installée à proximité. Les deux familles sympathisèrent. M. Erner fut arrêté en juillet 1941. D'abord interné au camp de Drancy, il fut déporté vers les camps de l'est. Par une cruelle ironie du sort, c'est à Auschwitz, où il était né, qu'il périt. Restée seule avec sa vieille mère malade et ses deux enfants, Mme Erner demanda à ses voisins les Péraud, qui n'avaient pas d'enfants, de recueillir son fils Denis, deux ans, tandis qu’elle confiait sa fille au père Lair. La pauvre femme fut arrêtée à son tour, internée à Drancy, puis déportée à Auschwitz et assassinée. Jean et Blanche Péraud firent passer le petit Denis pour leur fils. Leurs voisins d'Angoulême n'étaient pas dupes. Avec tant de personnes dans le secret, les Péraud étaient constamment à la merci d'un mouchard. De fait, leur domicile fut contrôlé un jour, sans doute par suite d'une dénonciation, mais la police n'arrêta personne. Bien des années après la guerre, Denis Erner retrouva Blanche Péraud. Très émue, elle lui dit qu'elle avait toujours su qu'un jour, devenu grand, l'enfant dont elle s'était occupé pendant la guerre reviendrait la voir.

Le 13 mars 1978, Yad Vashem a décerné à Jean et Blanche Péraud le titre de Juste parmi les Nations.