Chollet Jeanne

Année de nomination : 2015      Dossier n° 12990 -  Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

Mme Jeanne Chollet (née Vaillard)
Date de naissance : 26/05/1886
Date de décès : 14/09/1955
Profession : Nourrice
Particularité : Information non disponible

Localisation

Localite : Créteil
Département : Val-de-Marne
Région : Île-de-France
Pays : France

Cérémonies de reconnaissance

Date : 4 janvier 2016
Lieu : Mémorial de la Shoah (75004)

Personnes sauvées

M. Bernard Ebenstein

Lieux de mémoire

Allée des Justes à Jérusalem
Allée des Justes à Paris

L'histoire

Samuel EBENSTEIN, originaire de Galicie orientale, est né en 1906. Il est fiancé à Sala Antler, née en 1908, également originaire de la même région de Pologne. Grâce à un contrat d’emploi, il parvient à émigrer en France comme mineur. Quelque temps après, Sala Antler le rejoint grâce à un visa d’étudiante. Mariés en 1931, leur fils Bernard naît à Nancy en décembre 1935.

La famille s’est regroupée mais, bientôt, les frères des époux, Max Ebenstein et Maurice Antler vont s’engager dans les Brigades Internationales lors de la Guerre d’Espagne et seront tués lors des combats.

Les parents de Bernard se séparent en 1938. Leur fils va d’abord vivre avec sa mère à Paris, rue des Gravilliers dans le 3ème puis, d’un commun accord, l’enfant est envoyé chez une nourrice agréée, Jeanne Chollet, qui s’occupe déjà de deux jeunes cousins germains, Robert et Philippe Ebenstein, et vit à Créteil près de la Marne.

En 1939, Samuel Ebenstein s’enrôle dans la Légion Etrangère. Il parviendra à rejoindre la France Libre à Londres en 1940, participera à tous les combats et ne reviendra en France qu’en janvier 1946.

De retour de l’exode, Jeanne Chollet, aidée par sa fille Joffrette Mazars, va cacher quatre enfants juifs en plus de ses trois petits-enfants. Les enfants vont à l’école, aucune différence n’est faite entre eux. Après la rafle du Vel d’Hiv, seul Bernard va rester à Créteil, hébergé sans compensation financière, soigné et choyé jusqu’en juin 1945.

Bernard a toujours conservé des liens affectueux avec Jeanne jusqu’à sa mort, survenue en 1955, ainsi qu’avec Joffrette, décédée en 2010. Il reste en très bons termes avec le fils de celle-ci, Michel Mazars. Il considère qu’il doit la vie à ces deux femmes remarquables.

Le 10 février 2015, l’Institut Yad Vashem de Jérusalem a décerné le titre de Justes parmi les Nations à Madame Jeanne Chollet.

Bernard Ebenstein en 1946 à l'orphelinat juif Bernard-Ebenstein et Maryse-Chollet petite-fille de Jeanne Chollet Denise Kadecke cachée chez Madame Chollet dont les parents furent déportés en 1942 En 1943 Carnaval, Denise Kadecké et Bernard Ebenstein avec trois petits enfants En 1946 Monsieur Ebenstein au retour de guerre avec son fils Bernard Famille Ebenstein Simon déporté à Auschwitz décédé en 1943, son épouse Germaine Madame Chollet née en 1885 décédée en 1955 avec trois de ses petits enfants Madame Ebenstein avec son fils Bernard Madame Ebenstein tenant son fils Bernard en 1936 avec son frère Maurice mort en 1937 Printemps 1940 Bernard Ebenstein avec sa maman Antler Ebenstein