Burnat Jean-Claude

Burnat Marthe

Année de nomination : 2015      Dossier n° 13069A -  Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

M. Jean-Claude Burnat
Date de naissance : 15/06/1893
Date de décès : 01/06/1972
Profession : Agriculteur
Particularité : Information non disponible

Mme Marthe Burnat (née Nantet)
Date de naissance : 07/12/1901
Date de décès : 09/05/1975
Profession : Agricultrice
Particularité : Information non disponible

Localisation

Localite : Le Montcel
Département : Savoie
Région : Rhône-Alpes
Pays : France

Cérémonies de reconnaissance

Date : 27 novembre 2016
Lieu : Saint-Offenges-Dessous (73100)

Lire le compte-rendu

Personnes sauvées

M. David Tropper

Lieux de mémoire

Allée des Justes à Jérusalem
Allée des Justes à Paris

L'histoire

Jean-Claude et Marthe Burnat, le 25 février 1922 Berisz Tropper est né en 1909 à Lodz en Pologne. Il arrive en France en 1936. Sa femme Léa est née en 1910 également à Lodz. Berisz Tropper est tailleur à Paris, puis à Vincennes en banlieue parisienne. Le couple a quatre enfants, David né en 1934 à Lodz, Rachel née en 1939 à Paris, Suzanne née en 1941 et Anito né en 1943.

Berisz Tropper est engagé volontaire dans l’armée polonaise. Démobilisé le 20 mars 1940, il revient à Paris. Il réussit à passer la ligne de démarcation le 10 avril 1942. Son périple le mène à Marseille, à Teyjat en Dordogne. Il est arrêté et transféré au camp de Nexon dans le département de la Haute-Vienne. Il sera déporté à Maidanek par le convoi N° 51 parti de Drancy le 6 mars 1943. Il ne reviendra pas.

David et Rachel ont été confiés à l’OSE (Œuvre de Secours aux Enfants). Léa Tropper franchit la ligne de démarcation le 14 septembre 1942 avec sa fille Suzanne âgée d’un an. Arrêtée, elle est internée au camp de Nexon, puis transférée à Rivesaltes dans les Pyrénées Orientales. Enceinte, elle est conduite à la maternité d’Elne. Son fils Anito naît le 9 février 1943.

La fondatrice de cette maternité, Elisabeth Eidenbenz est suisse. Elle offrit un refuge pendant la guerre à environ 600 enfants espagnols, juifs, tziganes. Elle a été nommée « Juste parmi les Nations » en 2002. Un film de Frédéric Goldbronn « La maternité d’Elne » lui rend hommage. Des enfants nés dans cette maternité ont témoigné dans ce film, dont Anito Tropper.

L’OSE a placé Rachel et David Tropper, de 1942 à 1943 au château de Poulouzat en Haute-Vienne.

Pour échapper aux rafles, Rachel est placée, sous la surveillance du rabbin Soil à Saint-Offenge-Dessous, en Savoie, jusqu’à la Libération. Elle y est accueillie par Louis et Séraphine Darvey, des agriculteurs.

David est placé pendant la même période chez Jean-Claude et Marthe Burnat, cultivateurs à Lachat-le-Moncel , village voisin, en Savoie.

Après la guerre, Le Rabbin Soil vient chercher les enfants David et Rachel. Rachel est placée au Vésinet. Quand, en 1947, la maison est fermée, David et Rachel ont été pris en charge par l’O.P.E.J, où se trouvaient déjà Suzanne et Anito, les deux plus jeunes enfants.

Le 28 juillet 2015, l’Institut Yad Vashem de Jérusalem a décerné le titre de Justes parmi les Nations à Monsieur Jean-Claude Burnat et à son épouse Madame Marthe Burnat.

 

David & Suzanne en 1942-1944 de g. à d. Joseph,Thérèse, Marthe, Suzanne et Charles Burnat