Frachon Lucien

Frachon Marthe

Année de nomination : 2016      Dossier n° 13096 -  Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

M. Lucien Frachon
Date de naissance : 11/12/1900
Date de décès : 1972
Profession : Agriculteur
Particularité : Protestant

Mme Marthe Frachon (née Chambon)
Date de naissance : 14/02/1902
Date de décès : 1987
Profession : Agricultrice
Particularité : Protestante

Localisation

Localite : Saint Sauveur de Montagut
Département : Ardèche
Région : Rhône-Alpes
Pays : France

Cérémonies de reconnaissance

Date : 25 juin 2017
Lieu : Saint-Sauveur-de-Montagut (07190)

Personnes sauvées

M. Jules Szrajbe

Lieux de mémoire

Allée des Justes à Jérusalem
Allée des Justes à Paris

L'histoire

La famille Szrajbe est originaire de Pologne. Mozek Szrajbe est né en 1904 à Radom, son épouse Ryvka est née en 1904 à Varsovie. Ils ont émigré en Belgique en 1920. Les Szrajbe ont deux enfants : Anna née en 1924 et Jules en 1928.

En mai 1940, pendant l’invasion allemande en Belgique, la famille s’enfuit en France et s’installe à Saint-Sauveur-de-Montaigut en Ardèche où ils sont placés en résidence surveillée. Lors de l’été 1942, la situation des Juifs empire, des rafles ont lieu et les Juifs étrangers sont arrêtés et amenés au camp de Vénissieux. Ryvka est envoyée à Auschwitz et n’en reviendra pas.

Le 29 août 1942, lors d’une opération secrète et audacieuse, l’OSE, avec l’aide du réseau Garel et du Père Glasberg des « amitiés catholiques » parvient à faire sortir du camp 89 enfants dont Anne et Jules Szrajbe.

Jules, âgé de quatorze ans, est d’abord caché chez la famille Merland. Les Merland travaillent toute la journée et Jules ne se sent pas bien chez eux. Il se sent seul et déprimé. Il accuse mal la séparation d’avec sa mère et son incarcération dans le camp de Vénissieux. Il demande à être placé chez les Frachon, une famille de paysans modestes. Les Frachon ont trois enfants plus jeunes que Jules. Ils ont des champs d’arbres fruitiers et possèdent des chèvres. Jules se sent de nouveau bien chez les Frachon, comme faisant partie de la famille Il ne va pas à l’école mais aide pour les travaux de la ferme. Jules reste chez les Frachon pendant un an et demi. En 1944, il gagne la Suisse illégalement dans un groupe composé de sept enfants.

 

Le 15 avril 2016, l’Institut Yad Vashem de Jérusalem a décerné le titre de Juste parmi les Nations à Monsieur Lucien Frachon et à son épouse Madame Marthe Frachon.