Vigne Edouard

Vigne Julia

Année de nomination : 2016      Dossier n° 13181 -  Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

M. Edouard Vigne
Date de naissance : 10/05/1910
Date de décès : 15/12/1982
Profession : Exploitant agricole
Particularité : Information non disponible

Mme Julia Vigne
Date de naissance : 14/02/1903
Date de décès : 20/08/1996
Profession : Exploitante agricole
Particularité : Information non disponible

Localisation

Localite : Saint-Pierre-de-Colombier
Département : Ardèche
Région : Rhône-Alpes
Pays : France

Cérémonies de reconnaissance

Date : 21 mai 2017
Lieu : Saint-Pierre-de-Colombier (07450)

Personnes sauvées

Mme Francine Hirsch (née Picard )

M. Jean-Claude Picard

Mme Edith Picard (née Weil)

Lieux de mémoire

Allée des Justes à Jérusalem
Allée des Justes à Paris

L'histoire

Georges Picard, né en 1904 est issu d’une famille juive alsacienne tout comme sa femme Edith née en 1909. Ils se marient à Paris en 1931. Deux enfants naissent, Francine en 1933 et Jean-Claude en 1937. La famille Picard habite rue de la Pompe à Paris dans le 16ème arrondissement. Gorges exerce la profession d’expert-comptable.

En septembre 1939, Edith Picard s’installe avec ses deux enfants à Nice pour se rapprocher de son mari Georges, mobilisé et affecté comme capitaine d’artillerie de montagne au-dessus de Nice. C’est là qu’il rencontre Edouard Vigne, l’un des soldats de sa compagnie. Georges Picard rejoint un réseau de Résistance et il prend soin de sa famille à distance. Edith et les enfants le suivent dans ses pérégrinations.

Le 23 septembre 1943, Edith et ses enfants quittent la maison de Labégude dans le département de l’Ardèche où ils sont installés, prévenus par la Résistance, pour échapper à la rafle qui va décimer une grande partie des réfugiés juifs de la région. Ils vont errer dans plusieurs endroits en Ardèche, sans identité, avant de trouver refuge dans la ferme d’Edouard et Julia Vigne. La ferme est très isolée et on y accède par un sentier à trois-quarts d’heure de marche de Saint-Pierre-du-Colombier. La famille a une fausse identité et s’appelle « Carlin ». Ils ont trois cartes d’identité et des tickets de rationnement, mais les enfants ne peuvent pas aller à l’école, l’âge mentionné sur les cartes ne correspond pas à l’âge réel des enfants. Ils participent tous les trois à la vie de la ferme. Edith Picard aide Julia Vigne pour les tâches domestiques, les enfants aident Edouard Vigne à ramasser les châtaignes.

En décembre 1943, Georges Picard vient chercher sa famille et l’installe dans les Alpes de Haute-Provence. Les Picard ont changé d’identité et se nomment « Parend ». Les enfants vont pouvoir aller à l’école. Leur errance continue et ils s’installent à Banne en Ardèche où Francine passe son certificat d’études sous son faux nom en mai 1944.

Le 14 juillet 1944, un camion de la Résistance avec un drapeau bleu blanc rouge se heurte à une colonne allemande qui remonte vers le nord en-dessous de Banne. Georges Picard craint des représailles et la famille retourne en septembre 1944 à Labégude chez les Vigne.

 

En 2016, l’Institut Yad Vashem de Jérusalem a décerné le titre de Juste parmi les Nations à Monsieur Edouard Vigne et à son épouse Madame Julia Vigne.