Labidoire Joseph

Labidoire Marguerite

Leocournet Louis

Leocournet Louise

Année de nomination : 2016      Dossier n° 13275 -  Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

M. Joseph Labidoire
Date de naissance : 19/03/1897
Date de décès : 04/06/1987
Profession : Employé de banque
Particularité : Information non disponible

Mme Marguerite Labidoire (née Frizot)
Date de naissance : 07/09/1900
Date de décès : 21/12/1981
Profession : Mère au foyer
Particularité : Information non disponible

M. Louis Leocournet
Date de naissance : 10/08/1886
Date de décès : 25/10/1973
Profession : Contrôleur adjoint des Postes
Particularité : Information non disponible

Mme Louise Leocournet (née Frizot)
Date de naissance : 11/09/1907
Date de décès : 31/03/1982
Profession : Sans profession
Particularité : Mère de 1 enfant

Localisation

Localite : Orléans
Département : Loiret
Région : Centre
Pays : France

Cérémonies de reconnaissance

Information non disponible

Personnes sauvées

Mme Yvette Strebinger (née Goldberg)

Lieux de mémoire

Allée des Justes à Jérusalem
Allée des Justes à Paris

L'histoire

Michel Goldberg et son épouse Chana sont tous les deux nés en Pologne. Ils arrivent en France avant la guerre. Michel Goldberg fait des études de brasseur à Pithiviers où il fait la connaissance de la famille Labidoire. Il devient entrepreneur en tricots. Le couple Goldberg a une fille Yvette née en 1936.

De septembre 1939 à la fin de la guerre, Michel Goldberg est prisonnier en Allemagne. Sa femme et sa fille habitent chez une tante à Levallois Perret. Elles portent l’étoile jaune.

Devant le danger menaçant pour les familles juives, Chana Goldberg décide d’envoyer sa fille chez la famille Labidoire qui habite à Orléans. Joseph Labidoire est employé de banque. Son épouse Marguerite s’occupe de leurs huit enfants. Ils accueillent la petite Yvette qui fait partie de leur nombreuse famille. Monsieur Labidoire aurait essayé d’obtenir un certificat de baptême pour la protéger. La sœur de Madame Labidoire, Louise Leocournet, mère d’une petite fille héberge aussi la petite Yvette.

Yvette garde un très bon souvenir de son séjour dans cette famille. Elle ne va pas à l’école et ne sort presque pas de la maison.

Après la guerre, Madame Goldberg qui était cachée avec de faux papiers vient chercher sa fille.

En 1956, Yvette part s’installer au Brésil où elle fonde une famille.

Ce sont deux des enfants Labidoire, Jean-François et Christiane, qui ont cherché à revoir Yvette et l’ont retrouvée en mai 2006 grâce à une émission de télévision et le travail d’une journaliste.

 

Le 21 septembre 2016, l’Institut Yad Vashem de Jérusalem a décerné le titre de Juste parmi les Nations à Monsieur Joseph Labidoire et à son épouse Madame Marguerite Labidoire, ainsi qu'à Monsieur Louis Leocournet et à son épouse Louise Leocournet.