Gaillard André

Gaillard Pauline

Année de nomination : 2017      Dossier n° 13383 -  Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

M. André Gaillard
Date de naissance : 29/01/1909
Date de décès : 11/03/1987
Profession : Serrurier
Particularité : Information non disponible

Mme Pauline Gaillard (née Marteaux)
Date de naissance : 18/06/1905
Date de décès : 25/07/1987
Profession : Ouvreuse
Particularité : Information non disponible

Localisation

Localite : Paris
Département : Paris
Région : Île-de-France
Pays : France

Cérémonies de reconnaissance

Date : 12 février 2018
Lieu : Mairie du 9ème arrondissement (75009)

Personnes sauvées

Mme Rachel Gaillard (née Rosenberg)

Lieux de mémoire

Le parcours sonore des Justes de Paris
Allée des Justes à Jérusalem
Allée des Justes à Paris

L'histoire

Andre Gaillard Pauline Gaillard

Mordko  Rosenberg était né en 1905 à Pietkevisy en Russie. Il était l’aîné d’une famille de sept enfants. Son père était boulanger. Il émigre en France et en 1929, il se marie à Paris avec Eva née en 1908 à Radomsko en Pologne. Après avoir exercé le métier d’ébéniste, il se reconvertit et installe un atelier de confection de vêtements dans son appartement. Le couple a une fille Rachel née en 1929. Ils habitent rue Commines à Paris dans le 3ème  arrondissement.

En 1940, Mordko Rosenberg n’est pas encore démobilisé. Sa femme Eva fuit les bombardements avec Rachel et s’installe à Verny la Varenne en Auvergne où sa sœur Clara et son fils vont les rejoindre. Clara reste en Auvergne et sera déportée. Eva et Rachel rentrent sur Paris pour reprendre le cours normal de leur vie. Rachel va à l’école et porte l’étoile jaune ainsi que ses parents puisqu’ils s’étaient déclarés en tant que Juifs en 1940.

Le 16 juillet 1942, les gendarmes passent prévenir les Rosenberg qu’on viendrait les chercher pour les arrêter le lendemain. Les Rosenberg demandent à leurs voisins, Paulette Gaillard et son mari André, de garder leur fille de 13 ans. Ceux-ci acceptent. Monsieur et Madame Rosenberg suivent tranquillement les deux gendarmes venus les arrêter. Mordko Rosenberg avait acquis la nationalité française et s’était engagé en 1939. En fait, les Rosenberg pensaient confier leur fille pour quelques jours à ce couple de voisins qu’ils connaissaient très peu.

Le jour de la rafle, Rachel monte très désemparée chez ses voisins. Dès son arrivée, Paulette et André l’ont appelée Jacqueline, prénom moins marqué et Rachel disait « ma tante » et « mon oncle ». Au cours des semaines qui ont suivi la déportation de ses parents, Rachel part pour quelques semaines en Indre et Loire pour des vacances que ses parents avaient retenues pour elle.

A son retour à Paris, elle va à l’école. Toutefois les Gaillard sont dénoncés pour avoir caché une jeune fille juive. Par chance, la fille du policier va dans la même école que Rachel. L’affaire reste sans suite mais Rachel porte son étoile.

En 1945, c’est Madame Gaillard qui reçoit une lettre confirmant que Mordko Rosenberg est vivant. Eva a été internée à Beaune la Rolande, déportée par le convoi N° 35 le 21 septembre 1942 pour Auschwitz et gazée le 26 septembre.

Rachel reste chez les Gaillard encore quelques mois après le retour de son père, celui-ci ayant trouvé son logement vide. Rachel construit sa vie encouragée par l’immense bonté des Gaillard et choyée par leur fils Marcel, en qui elle a trouvé un grand frère occasionnel et plus tard son compagnon de vie.

 

Le 21 février 2017, l’Institut Yad Vashem a décerné le titre de Juste parmi les Nations à Monsieur André Gaillard et son épouse Madame Paulette Gaillard.

André et Pauline Gaillard