Richard Arsène

Richard Angèle

Richard Marcelle

Année de nomination : 2018      Dossier n° 13549 -  Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

M. Arsène Richard
Date de naissance : 08/10/1881
Profession : Information non disponible
Particularité : Information non disponible

Mme Angèle Richard
Date de naissance : 1884
Profession : Information non disponible
Particularité : Information non disponible

Mme Marcelle Richard
Date de naissance : 1907
Profession : Information non disponible
Particularité : Information non disponible

Localisation

Localite : Paris
Département : Paris
Région : Île-de-France
Pays : France

Cérémonies de reconnaissance

Information non disponible

L'histoire

Rachmil Reichman est né à Radom en 1897 en Pologne. Son épouse Rachel est originaire de Kichinev en Roumanie où elle est née en 1902. Leur fils Jack est né au Caire en Egypte en 1923. Edmond naît à Paris en 1929. Rachmil est ophtalmologiste à la Fondation Rothschild à Paris. Les Reichman habitent rue Louis Braille à Paris dans le 12ème arrondissement. Quand les lois anti-juives entrent en application en octobre 1940 et que la situation des Juifs devient difficile à Paris, Rachmil et Jack se cachent dans une famille catholique à Paris parce qu’il semblait que les femmes et les enfants ne couraient aucun risque à ce moment-là.

Le 16 juillet 1942, jour de la rafle du « Vel d’Hiv », Edmond se trouve avec sa mère Rachel dans l’appartement de la rue Louis Braille. La police demande à Rachel Reichman de préparer des vivres pour trois jours et quelques vêtements. Pendant les préparatifs, Edmond se sauve sans dire au revoir à sa mère pensant qu’elle serait vite revenue. Il a alors 12 ans. Il descend chez ses voisins, les Richard que ses parents connaissent. Edmond y reste jusqu’au 15 août, date à laquelle son père lui trouve une famille d’accueil. Le projet de Rachmil, c’est de passer en zone sud avec son fils aîné et de faire venir Edmond après. Mais Rachmil et Jack sont arrêtés et conduits à Drancy où ils retrouvent Rachel. Ils sont déportés tous les trois par le convoi N° 33 le 18 septembre 1942 à Auschwitz.

La famille à qui Edmond a été confié l’inscrit à l’Ecole de travail ORT de la rue des Rosiers pour ne plus avoir de responsabilité. Malheureusement les enfants de cette école sont raflés et c’est la Colonie Scolaire du 36 rue Amelot qui le prend en charge. Une convoyeuse amène Edmond à Annecy au lycée Berthollet où il rejoint d’autres enfants. Le groupe est emmené à Annemasse où il dort dans une cave et deux jeunes, Mila Racine et Roland Epstein leur font escalader les barbelés le 12 septembre 1943 pour franchir la frontière suisse.

Les enfants sont interrogés par la police suisse et conduits au camp des Croquettes près de Genève. Edmond est interné dans plusieurs camps et finalement il est autorisé à se rendre dans la famille Bonvin-Turini à l’hôtel du Golf à Crans-sur-Sierre où il devient groom. Une nouvelle vie commence pour lui. C’est à cette adresse que lui écrit Marcelle (dite Mimi) Richard, la fille d’Arsène et Angèle Richard, d’octobre 1944 à septembre 1945. C’est elle qui vient l’accueillir à la gare avec son père et son frère. Sa mère malheureusement ne reviendra pas des camps.

En 1950, les familles se perdent de vue, mais la famille Richard en gardant Edmond pendant un mois a permis sa survie.

Le 31 janvier 2018, l’Institut Yad Vashem de Jérusalem a décerné le titre de Juste parmi les Nations à Monsieur Arsène Richard, son épouse Madame Angèle Richard et leur fille Marcelle Richard.