Cousinet Marcelle

Cousinet Lucien

Année de nomination : 2018      Dossier n° 13694A -  Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

Mme Marcelle Cousinet (née Raymond)
Date de naissance : 19/03/1893
Date de décès : 28/11/1988
Profession : Agricultrice
Particularité : Information non disponible

M. Lucien Cousinet
Date de naissance : 19/12/1886
Date de décès : 14/09/1974
Profession : Agriculteur
Particularité : Information non disponible

Localisation

Localite : Razac-de-Saussignac
Département : Dordogne
Région : Aquitaine
Pays : France

Cérémonies de reconnaissance

Date : 8 septembre 2019
Lieu : Mairie de Razac-de-Saussignac (24240)

Personnes sauvées

Information non disponible

Lieux de mémoire

Allée des Justes à Jérusalem
Allée des Justes à Paris

L'histoire

Rosa et Lejb Wilczynski sont originaires de Chodecz en Pologne. Le couple s’installe en France dans les années 1925. Cinq enfants naissent de cette union dont Gitel (Germaine). A l’âge de 17 ans, Germaine a un fils Marius Brener. Germaine est coiffeuse et tient un salon de coiffure à Montreuil rue Etienne Marcel et elle vit dans un appartement au-dessus de son salon avec sa famille.

En juin 1940, Germaine pousse son fils Marius à partir avec deux jeunes voisins qui allaient rejoindre leur grand-mère à Amboise. Ils sont donc partis à vélo. Ils ont été mitraillés sur le chemin. Marius a poursuivi sa route et s’est fait embaucher dans une ferme quelques jours. Puis il est arrivé à Sainte-Foy la Grande dans le département de la Gironde. Là, il a été embauché par des fermiers, les Chabagnac. Il est resté un an chez eux, puis il est allé chez les Cousinet à Razac de Saussignac à sept kilomètres de Sainte-Foy. Marius se sentait bien chez Lucien et Marcelle Cousinet qui élevaient trois filles dont une de l’âge de Marius. Les Cousinet savaient qui il était et il avait gardé son identité. Il allait avec la famille Cousinet à la messe le dimanche pour, selon ses dires, se sentir mieux intégré. Il n’a jamais été inquiété. En 1944, Marius s’engage dans le maquis. Puis il entre dans l’armée et est envoyé en Tunisie.

C’est grâce à sa petite-fille Delphine que Marius a renoué avec la famille Cousinet et qu’il a souhaité leur rendre hommage pour lui avoir sauvé la vie pendant la guerre.

Le 4 juillet 2018, Yad Vashem Institut International pour la Mémoire de la Shoah a décerné le titre de Juste parmi les Nations à Monsieur Lucien Cousinet et à son épouse Madame Marcelle Cousinet.

 

en haut à gauche jean-Luc lescure le fils de lapersonne sauvée sa femme isabelle et leurs 2 deux enfants à gauche de M. Cousinet avec sa femme