Bagny André

Année de nomination : 1979      Dossier n° 1574 -  Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

M. André Bagny
Date de naissance :
Profession : Frère de l'ordre des Maristes, enseignant dans un pensionnat
Particularité : Information non disponible

Localisation

Localite : L'Arbresle
Département : Rhône
Région : Rhône-Alpes
Pays : France

Cérémonies de reconnaissance

Information non disponible

Personnes sauvées

M. Wolf Lewin

Lieux de mémoire

Allée des Justes à Jérusalem
Allée des Justes à Paris

L'histoire

Frère Louis (André Bagny), de l'ordre des Maristes, enseignait dans un pensionnat catholique à L'Arbresle (Rhône), près de Lyon. En automne 1942, le directeur de l'école, Frère Léon Perret (q.v) donna asile dans l'établissement à Wolf Lewin, juif né en Pologne qui s'était enfui de Belgique en France. Wolf était employé comme garçon de cuisine et logeait dans un coin éloigné qui disposait d'une entrée cachée. Frère Louis faisait partie du petit nombre de gens sachant qu'il était juif. Lorsque le réfugié tomba malade en 1943, ce fut Frère Louis qui s'occupa de le faire soigner puis hospitaliser à Lyon sous la protection de son ordre religieux et de volontaires qui venaient lui rendre visite. Une fois rétabli, Lewin retourna à l'école où il resta jusqu'à la Libération. Les personnes ayant participé à cette opération de sauvetage avaient pris des risques considérables. En effet la Gestapo et la milice française étaient très actifs dans la région et plusieurs Juifs qui avaient été découverts avaient été arrêtés puis exécutés à l'Arbresle à proximité de l'école. En 1965, Lewin, devenu israélien, vint rendre visite à ceux qui l'avaient sauvé; à cette occasion il découvrit une plaque racontant son histoire pendant l'Occupation à l'entrée de l'école.

Le 28 mars 1979, Yad Vashem a décerné à Frère Louis (André Bagny) le titre de Juste des Nations.