Lallement Aimée-Marie

Année de nomination : 1980      Dossier n° 1760 -  Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

Mme Aimée-Marie Lallement
Date de naissance : 16/08/1898
Date de décès : 11/09/1988
Profession : Institutrice
Particularité : Militante associative, socilaiste et féministe

Localisation

Localite : Reims
Département : Marne
Région : Champagne-Ardenne
Pays : France

Cérémonies de reconnaissance

Information non disponible

Personnes sauvées

M. Jankel Przedborg

Mme Juliette Simon

Lieux de mémoire

Allée des Justes à Jérusalem
Allée des Justes à Paris

L'histoire

Née en 1898, Aimée Marie Lallement habitait Reims (Marne). Lorsque la région fut occupée par les Allemands, elle donna un trousseau de clés à Georges Simon, un Juif qui était l'ami de son père, pour lui permettre de se cacher chez elle en cas de besoin. Malheureusement, il n'eut pas le temps d'en faire usage : il fut parmi les premiers juifs de la ville arrêtés et déportés. Aimée Marie décida alors de rendre visite tous les jours à Juliette Simon, la mère de Georges, désormais toute seule. Un jour, elle rencontra chez la vieille dame Jankel Przedborg, qui avait eu quinze ans en 1940. Sa soeur avait été arrêtée alors qu'elle tentait de franchir la ligne de démarcation, et en juillet 1942, ce fut au tour de sa mère d'être arrêtée lors de la grande rafle, puis déportée. En octobre de la même année, Jankel et son père furent avertis qu'on allait les arrêter. L'adolescent fit appel à Aimée Marie, qui lui offrit l'hospitalité et suggéra que son père aille se cacher dans sa maison de campagne, à une douzaine de kilomètres de Reims. M. Przedborg, croyant qu'il pourrait retrouver sa femme et sa fille en Allemagne, refusa. Quelques jours plus tard il fut arrêté et déporté. Aimée Marie donna asile à Jankel, partageant avec lui ses maigres rations. Du printemps à l'hiver, ils allaient vivre dans la maison de campagne; elle y cultivait des légumes et il était plus facile de trouver du ravitaillement. Pour ne pas risquer d'être dénoncé, l'adolescent se laissa pousser les cheveux et se fit passer pour le jardinier. Aucun des dix-huit membres de la famille Przedborg ne rentra de déportation. En octobre 1956 Anne Marie adopta Jankel dont elle fit son héritier. Elle avait également contribué à sauver la vie de Juliette Simon en l'envoyant chez une amie qui vivait près de Reims.

Le 3 janvier 1980, l'Institut Yad Vashem de Jérusalem a décerné à Aimée Marie Lallement le titre de Juste parmi les Nations.