Bautes Achille

Année de nomination : 1984      Dossier n° 2968 -  Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

M. Achille Bautes
Date de naissance :
Profession : Pâtissier
Particularité : Information non disponible

Localisation

Localite : Agde
Département : Hérault
Région : Languedoc-Roussillon
Pays : France

Cérémonies de reconnaissance

Information non disponible

Personnes sauvées

M. David Blum

M. Jacques Blum

Lieux de mémoire

Allée des Justes à Jérusalem
Allée des Justes à Paris

L'histoire

Achille Bautes exploitait une pâtisserie à Agde (Hérault), petite cité du Languedoc dans le sud de la France. Du fait de la pénurie de produits alimentaires pendant l'Occupation, il n'avait le droit d'ouvrir son magasin qu'un jour par semaine. Dans ces conditions il décida de prendre de courtes vacances avec sa famille dans leur maison de campagne du Grau d'Agde, village situé sur le littoral méditerranéen, à quatre kilomètres d'Agde. David et Alter Blum, des Juifs de Belgique, s'étaient enfuis avec leur mère dans le sud de la France lorsque leur pays avait été envahi par les Allemands en été 1940. Ils habitaient dans le même immeuble que les Bautes. En juillet 1942, M. Blum voulut rejoindre sa famille; arrêté, il fut interné à Drancy puis déporté à Auschwitz. Sa femme tomba malade et partit à la campagne. Le 26 août 1942 au matin, des gendarmes firent irruption dans l'appartement des Blum. Les deux garçons réussirent à se sauver par miracle, entrant par effraction dans l'appartement vide des Bautes, situé sur le même palier. Ils se cachèrent sous le lit jusqu'au retour des propriétaires. Achille Bautes fut naturellement surpris de trouver les enfants. Mais, lorsqu'il eut entendu leur histoire, il les conduisit par des chemins détournés, à travers champs, à sa maison de campagne. David et Alter y vécurent cachés derrière les volets fermés. Achille venait tous les jours leur apporter des provisions probablement achetées à prix d'or au marché noir. Il ne demanda jamais à être remboursé, agissant par pure générosité. Achille Bautes réussit également à réunir les enfants avec leur mère. Il demanda à un ami gendarme de l'aider. L'ami courageux se fabriqua un faux ordre de mission et accompagna les enfants, habillés en scouts, pendant le long voyage en autocar et en train jusqu'au lieu où habitait leur mère. Par sa présence il protégea les enfants contre d'éventuels contrôles policiers en route.

Le 6 septembre 1984 Yad Vashem a décerné à Achille Bautes le titre de Juste des Nations.