Lesage Gilbert

Année de nomination : 1985      Dossier n° 3012 -  Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

M. Gilbert Lesage
Date de naissance : 1910
Date de décès : 01/01/1989
Profession : Objecteur de conscience, chef du service social des étrangers, fonctionnaire
Particularité : Membre du mouvement les Quakers français

Localisation

Localite : Vénissieux
Département : Rhône
Région : Rhône-Alpes
Pays : France

Cérémonies de reconnaissance

Date : 24 mai 1985
Lieu : Yad Vashem Jérusalem ()

Personnes sauvées

Information non disponible

Lieux de mémoire

Allée des Justes à Jérusalem
Allée des Justes à Paris

L'histoire

Gilbert Lesage

Jeune homme, Gilbert Lesage était objecteur de conscience. C’était un membre actif des Quakers qui l’envoyèrent en Allemagne dans les années 1930. Déjà à cette époque, il était sensible au sort réservé aux Juifs persécutés. Néanmoins pendant l’été 1940, Gilbert Lesage offrit ses services au Régime de Vichy et fut nommé à la tête du SSE (Service Social des Etrangers). Cet organisme s’occupait de réduire le chômage.

En août 1942, quand les autorités françaises dans le sud de la France commencèrent les rafles de Juifs et les remirent aux Allemands, Gilbert Lesage fit partie de ceux chargés de sélectionner les personnes dites « déportables » selon les directives du secrétaire général de la police … [Show more]René Bousquet. Gilbert Lesage désobéit aux ordres et prévint secrètement des familles juives et d’autres organisations de rafles imminentes, permettant de cacher de nombreux enfants qui devaient être déportés.

Quand Bousquet supprima toutes les exceptions de déportation, Lesage ignora aussi cet ordre et envoya aux fonctionnaires chargés de la sélection une note d’instruction exemptant tout enfant âgé de moins de quinze ans. Il dirigea personnellement le processus de sélection au camp de Vénissieux près de Lyon et libéra 108 enfants juifs. Ses subordonnés en firent de même dans d’autres lieux où les Juifs étaient internés, près des villes de Mâcon, Clermont-Ferrand, Limoges et Montluçon. Les officiers de police rapportèrent ce fait à  Bousquet et Gilbert Lesage fut soupçonné d’empêcher les opérations de regroupement de différentes catégories d’étrangers.

Il fut arrêté le 8 avril 1944 et le SSE fut supprimé en juin. Lesage resta en prison jusqu’à la libération de la France. Contrairement aux autres fonctionnaires, Gilbert Lesage eut le  courage d’utiliser son pouvoir en combattant la police de Vichy et de préserver ainsi la dignité humaine.

 

Le 14 janvier 1985, l’Institut Yad Vashem Jérusalem a décerné le titre de Juste parmi les Nations à Monsieur Gilbert Lesage.

 

1950, Gilbert Lesage au Château de la Charbonnière Gilbert LESAGE 24 mai 1985, cérémonie