Manen Alice

Manen Henri

Année de nomination : 1986      Dossier n° 3369 -  Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

Mme Alice Manen (née Bertrand)
Date de naissance :
Date de décès : 2011
Profession : Information non disponible
Particularité : Protestante

Pasteur Henri Manen
Date de naissance : 26/04/1900
Date de décès : 1975
Profession : Pasteur de la communauté protestante, aumônier du Camps des Milles
Particularité : Protestant

Localisation

Localite : Aix-en-Provence
Département : Bouches-du-Rhône
Région : Provence-Alpes-Côte-D'Azur
Pays : France

Cérémonies de reconnaissance

Information non disponible

Personnes sauvées

Mme Marianne Ahfeld

M. Kurt Grelling

M. Claude Spiero

Mme Elisabeth Steinnitz

M. Willi Wolfradt

Lieux de mémoire

Esplanade des Justes parmi les Nations à Aix-en-Provence
Allée des Justes à Jérusalem
Allée des Justes à Paris

L'histoire

Henri Manen était le pasteur de la communauté protestante d'Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône). A ce titre, il pouvait entrer et sortir librement du camp des Milles, situé près de la ville, pour réconforter les internés protestants. Il en profita pour faire sortir de nombreux juifs en leur remettant de faux papiers ou des certificats de baptême. Grâce à ses contacts dans l'administration, le pasteur réussit à faire retirer les noms de Juifs infirmes et anciens combattants des listes de personnes à déporter. Au mépris des dangers qu'il courait, Henri Manen fit sortir du camp soixante-douze enfants et huit adultes. Sa femme Alice et lui en hébergèrent plusieurs chez eux en attendant de leur trouver un refuge. Ils en adressèrent plusieurs au pasteur Donadille (q.v.) qui leur trouvait des cachettes dans les villages du plateau cévenol. Les membres de la famille Ahfeld, qui avaient trouvé asile à Aix-en-Provence, durent s'enfuir quand la police découvrit leur cachette. Henri Manen les abrita plusieurs jours avant de les accompagner en personne chez les Donadille, à St-Privat-de-Vallongues (Lozère), où ils vécurent jusqu'à la Libération. Dans son journal intime, le pasteur Manen exprime sa colère et son désarroi devant les atrocités commises au camp des Milles entre le 6 août et le 10 septembre 1942 : des familles entières, y compris de très jeunes enfants, furent entassées dans des wagons à bestiaux pour être expédiées en déportation.

Le 20 mars 1986, Yad Vashem a décerné à Henri et à Alice Manen le titre de Juste parmi les Nations.