Boccard Raymond

Année de nomination : 1987      Dossier n° 3601 -  Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

Frère Raymond Boccard
Date de naissance : 1904
Date de décès : 02/10/1996
Profession : Religieux, jardinier
Particularité : Information non disponible

Localisation

Localite : Ville-la-Grand
Département : Haute-Savoie
Région : Rhône-Alpes
Pays : France

Cérémonies de reconnaissance

Information non disponible

Personnes sauvées

M. David Bar Stav

Mme Lyse Bomsel

Mme Alice Muller (née Bauer)

Lieux de mémoire

Allée des Justes à Jérusalem
Allée des Justes à Paris

L'histoire

Le frère Raymond Boccard était jardinier au Juvénat St-François de Sales, établissement d'enseignement catholique dans la petite localité de Ville-la-Grand (Haute-Savoie) près de la frontière suisse. Avec quatre autres religieux, des enseignants à l'école, Raymond Boccard aida des centaines de personnes, dont un grand nombre de Juifs, à passer en Suisse, sauvant ainsi leur vie. De sa cellule sous les combles, Boccard surveillait les patrouilles des gardes-frontière allemands. Le mur du jardin de l'école longeait la frontière. Dissimulés derrière ce mur, les religieux, accompagnés des fugitifs, attendaient son signal. Dès qu'une patrouille était passée, Raymond agitait son béret. Religieux et fugitifs faisaient alors le mur. Ils ne disposaient que de deux minutes et demie pour franchir la frontière. Souvent, des fugitifs, dont des femmes et des enfants juifs, après avoir réussi à échapper aux Allemands, tombaient aux mains de la police frontalière suisse, qui les reconduisait à la frontière. Ils étaient alors accueillis par frère Raymond, qui les logeait à l'école pour la nuit et les emmenait à la gare le lendemain. Comme il a été dit plus haut, ce religieux n'agissait pas seul; il était aidé notamment par le père Louis Favre (q.v.) qui devait être arrêté par les Allemands et exécuté pour ses activités de sauvetage. Le père Pierre Frontin, directeur de l'école, fut arrêté lui aussi; il fut remis en liberté cinq mois plus tard.

Le 4 mars 1987, l'Institut Yad Vashem de Jérusalem a décerné au Frère Raymond Boccard le titre de Juste parmi les Nations. 

 

Frère Raymond Boccard