Seurre Georges

Année de nomination : 1988      Dossier n° 3786 -  Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

M. Georges Seurre
Date de naissance : 16/03/1913
Date de décès : 04/09/2002
Profession : Directeur d'un petit sanatorium "Le Faucigny"
Particularité : Résistant

Localisation

Localite : Plateau-d'Assy
Département : Haute-Savoie
Région : Rhône-Alpes
Pays : France

Cérémonies de reconnaissance

Date : 4 avril 1989
Lieu : Yad Vashem Jérusalem ()

Personnes sauvées

M. Serge Aranovitch

M. Jacques Aron

M. Jano Aron

Mme Paule Benyoumoff

M. Louis Dreyfus

Lieux de mémoire

Allée des Justes à Jérusalem
Allée des Justes à Paris

L'histoire

Georges Seurre dirigeait un petit sanatorium pour tuberculeux « Le Faucigny » au plateau d’Assy, dans la commune de Passy, en Haute Savoie, près de la frontière suisse. Il faisait partie d’un réseau de renseignements GLORIA S M H de décembre 1941 à septembre 1942. Le réseau fut capturé à Paris et la plupart des membres influents furent envoyés à Mauthausen.

En 1943, beaucoup de Juifs se soignaient ou se cachaient dans la région. L’établissement de Georges Seurre hébergeait des Juifs. Une opération fut organisée pour faire passer une vingtaine de Juifs en Suisse. Georges Seurre transporta dans sa camionnette gazogène jusqu’à Annemasse des hommes, dont notamment un rabbin à qui il demanda de couper sa barbe qu’il avait très noire et qui le faisait repérer de loin. Le lieu de rassemblement était le presbytère d’Annemasse où un jeune prêtre s’occupait du passage nocturne du groupe en Suisse.

Avec son ami Pierre Capdevielle, il faisait des faux papiers ou de vrais papiers, mais sans la mention « Juif ». Il fait ainsi passer Melle Paule Benyoumoff, le Docteur Aranovitch (sous le nom d’Arnaud). Avec André Feigenheimer, il fait passer pas mal de Juifs par la montagne. Le passeur était Henri Baud. Jacques et Jano Aron et leur enfant Daniel, André et Guido Levy, un couple de Juifs autrichiens, un tailleur juif polonais, sa femme et leur bébé purent grâce à eux traverser la frontière suisse.

Dans le sanatorium, avec l’aide du Docteur Jean Wellhoff, il « hospitalisait » des Juifs malades et d’autres qui l’étaient moins, notamment Jean Krepick et sa sœur Paula, Mr Jaselmann et  Louis Dreyfus.

Le désintéressement de Georges Seurre et son mépris du danger permirent de sauver une vingtaine de Juifs.

Le 28 mars 1988, l’Institut Yad Vashem Jérusalem a décerné le titre de Juste parmi les Nations  Monsieur Seurre Georges.