Cellier Yvonne

Année de nomination : 1988      Dossier n° 4010 -  Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

Mme Yvonne Cellier
Date de naissance :
Profession : Directrice d'une maison de jeunes filles
Particularité : Information non disponible

Localisation

Localite : Saint-Etienne
Département : Loire
Région : Rhône-Alpes
Pays : France

Cérémonies de reconnaissance

Information non disponible

Personnes sauvées

Mme Gertrude Brill

Lieux de mémoire

Allée des Justes à Jérusalem
Allée des Justes à Paris

L'histoire

Pendant l'occupation, Yvonne Cellier habitait à Saint-Etienne dans la Loire, en zone sud contrôlée par Vichy. Elle était responsable d'un foyer pour jeunes filles. Yvonne était originaire de la ville de Tence, en Haute-Loire, non loin du Chambon-sur-Lignon. Un certain nombre de réfugiés juifs allemands, particulièrement menacés d'arrestation et de déportation, s'étaient installés à Tence. Parmi eux se trouvait la famille Brill et leur fille Gertrude, âgée d'une vingtaine d'années. Lorsqu'en novembre 1942 les Allemands occupèrent la zone sud, la situation des Juifs devint critique. Yvonne, consciente de la gravité du péril, trouva un refuge pour les parents Brill dans un village voisin de Tence et hébergea Gertrude dans le foyer qu'elle dirigeait, dissimulant soigneusement son identité aux autres pensionnaires. De temps en temps, elle réussissait à organiser une rencontre entre la jeune fille et ses parents, en la cachant dans une camionnette qui se rendait au village où ils séjournaient. Yvonne se chargea de Gertrude jusqu'à la fin de l'occupation sans chercher la moindre rétribution. Après la guerre Yvonne Cellier resta très liée avec la famille Brill.

Le 26 décembre 1988, Yad Vashem a décerné à Yvonne Cellier le titre de Juste des Nations.