Gainard Jean

Année de nomination : 1989      Dossier n° 4162 -  Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

M. Jean Gainard
Date de naissance : 08/08/1908
Date de décès : 02/02/1982
Profession : Négociant en charbon
Particularité : Information non disponible

Localisation

Localite : Moissac
Département : Tarn-et-Garonne
Région : Midi-Pyrénées
Pays : France

Cérémonies de reconnaissance

Information non disponible

L'histoire

Jean Gainard, négociant en charbons, habitait Moissac, dans le Tarn-et-Garonne, avec sa femme et sa fille. Les Eclaireurs Israélites de France avaient établi à Moissac leur secrétariat national et une maison d’enfants. Jean Gainard qui les approvisionnait en charbon, apprit à connaître le personnel avec lequel il sympathisa. En août 1942, lorsque la police française commença à arrêter et déporter les Juifs, l'organisation fonda une branche clandestine, La Sixième, dont le but était de sauver les jeunes juifs. Le chef en était Henri Wahl. Jean Gainard lui donna sa propre carte d'identité, sa carte d'alimentation, son certificat de baptême et son permis de conduire. Protégé par ces précieuses pièces, Henri Wahl sillonna la France et put prospecter les campagnes, trouver de nombreuses familles d’accueil, aisni que des organisations laïques ou chrétiennes, qui acceptèrent de cacher des enfants et adolescents juifs. Henri Wahl établit également un réseau qui faisait passer illégalement les frontières suisse et espagnole, et qui supervisait la fabrication de faux papiers : ce réseau fonctionna jusqu'à la fin de l'Occupation. La vie de nombreux Juifs fut ainsi sauvée par l'acte courageux de Jean Gainard. Ce dernier savait qu'en confiant ses papiers à Henri Wahl, il se mettait en danger, lui et ses enfants; s'il avait été pris, il risquait de connaître le même sort que les Juifs qu'il cherchait à sauver.

Le 1er mai 1989, Yad Vashem a décerné à Jean Gainard le titre de Juste parmi les Nations.