Gay Théophile

Année de nomination : 1989      Dossier n° 4293 -  Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

M. Théophile Gay
Date de naissance : 18/06/1875
Date de décès : 06/07/1952
Profession : Maire
Particularité : Ancien combattant de la guerre de 14

Localisation

Localite : Apt
Département : Vaucluse
Région : Provence-Alpes-Côte-D'Azur
Pays : France

Cérémonies de reconnaissance

Information non disponible

Personnes sauvées

M. Salomon Grumbacher

Lieux de mémoire

Allée des Justes à Jérusalem
Allée des Justes à Paris

L'histoire

Pendant l'Occupation, Théophile Gay était maire d'Apt, dans le Vaucluse. Dans le cadre de ses fonctions, il était informé des rafles et arrestations prévues par la Gestapo et la milice française. Malgré les risques, il envoyait alors un jeune messager prévenir les familles juives de quitter leur domicile. C'est ainsi qu'il sauva la vie de nombreux Juifs de la commune. Le maire n'hésitait pas à affronter les membres de la milice et à leur dire courageusement son opposition à l'arrestation des Juifs. Le 23 septembre 1943, les Allemands décidèrent de procéder à une grande rafle de Juifs dans la ville. La Gestapo remit au maire la liste des victimes, sans lui laisser le temps de les prévenir. Théophile Gay déclara alors qu'il s'opposait catégoriquement à l'arrestation de la famille Grumbacher. La Gestapo s'indigna de le voir protéger des Juifs, mais il leur tint tête courageusement. Le père, déclara-t-il, était un ancien combattant de la guerre de 1914 et la mère était gravement malade. Ce jour là, 120 Juifs habitant Apt - résidents et réfugiés - furent arrêtés et déportés; aucun ne revint. Salomon Grumbacher et ses vieux parents eurent la vie sauve grâce à l'intervention du maire.

Le 6 septembre 1989, Yad Vashem a décerné à Théophile-Antoine Gay le titre de Juste parmi les Nations.