Bourgeois Gaston

Année de nomination : 1989      Dossier n° 4422 -  Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

M. Gaston Bourgeois
Date de naissance : 03/03/1899
Date de décès : 1963
Profession : Proviseur de lycée
Particularité : Nommé Sous-Préfet de Villeneuve-sur-Lot à la Libération

Localisation

Localite : Villeneuve-sur-Lot
Département : Lot-et-Garonne
Région : Aquitaine
Pays : France

Cérémonies de reconnaissance

Date : 28 juin 1991
Lieu : Hôtel de Ville de Libourne ()

Personnes sauvées

M. Jacques Braunstein

Henri Kohn

Lieux de mémoire

Allée des Justes à Jérusalem
Allée des Justes à Paris

L'histoire

BOURGEOIS Gaston Gaston Bourgeois était le proviseur du lycée Georges Leygues à Villeneuve-sur-Lot (Lot-et-Garonne), dans le sud-est de la France. L'établissement comprenait également un internat. Plus de vingt enfants juifs y furent acceptés après la fuite de leurs parents de la zone occupée, et notamment Jacques Braunstein, né en France en 1931, et Herni Kohn né en Pologne en 1926. Le proviseur savait pourtant que ces enfants étaient juifs et n'avaient pas de papiers d'identité. L'un des cadres de l'établissement était un collaborateur notoire qui affichait ouvertement son antisémitisme; des enfants de miliciens fréquentaient le lycée. Sans se laisser intimider par les énormes risques encourus, Gaston Bourgeois prit les enfants sous sa protection. En 1943, au plus profond de la guerre, il convoqua Henri Kohn dans son bureau. Il lui expliqua que des enfants juifs avaient été la cible de rafles opérées par les Allemands dans un pensionnat prés de Limoges, et lui donna la clé du hangar à bois de l'école, au travers duquel on pouvait atteindre la grand’ route et s'enfuir. Comme Henri était le plus âgé, il lui confiait la responsabilité des autres enfants juifs en cas d’arrivée des Allemands. En fin de compte, Gaston Bourgeois réussit à éviter une descente des Allemands dans son établissement. Il avait aussi muni tous les réfugiés juifs de faux papiers, de cartes d'alimentation, et leur avait trouvé des familles d’accueil auprès desquelles ils pouvaient passer les congés scolaires.

Le 26 octobre 1989, l'institut Yad Vashem de Jérusalem a décerné à Gaston Bourgeois le titre de Juste parmi les Nations.