Chojnacki Constance

Année de nomination : 1991      Dossier n° 4806 -  Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

Mme Constance Chojnacki (née Conte)
Date de naissance :
Profession : Couturière
Particularité : Information non disponible

Localisation

Localite : Lespitalet
Département : Haute-Loire
Région : Auvergne
Pays : France

Cérémonies de reconnaissance

Information non disponible

Personnes sauvées

M. Maurice Chojnacki

M. Simon Schayngesicht

Lieux de mémoire

Allée des Justes à Jérusalem
Allée des Justes à Paris

L'histoire

Constance Conte, une couturière, vivait  pendant l'Occupation avec sa petite fille à Lespitaller en Haute-Loire. Elle cachait à son domicile Maurice Chojnacki, un réfugié juif polonais. A la demande de ce dernier, son neveu Simon Schayngesicht, alors âgé de sept ans, fut à son tour recueilli par Constance, à l’hiver 1942. Elle ne connaissait pas le garçonnet mais accepta de l'héberger et raconta aux voisins étonnés qu'il s'agissait d'un parent venu de loin. Elle traita le petit Simon comme s'il faisait partie de sa famille, soignant l'enfant qui était arrivé en mauvaise santé, veillant à ce qu'il mange bien et l'envoyant à l'école du village. Un peu plus tard, Maurice Chojnacki tenta de s'enfuir en Suisse. Il échoua et revint chez Constance, le seul refuge qu'il connaissait. Les gendarmes français lançaient de temps à autres des rafles à Lespitaller, à la recherche de Juifs cachés, et se présentèrent plus d'une fois chez la jeune femme. Malgré le danger qu'elle courait, et qu'elle faisait courir à sa petite fille, elle continua à abriter les deux Juifs. A la fin de l'occupation, Constance rendit l'enfant à sa mère, qui avait réussi à se cacher à Grenoble et avait survécu. Maurice Chojnacki épousa plus tard celle qui l'avait sauvé.

Le 12 février 1991, Yad Vashem a décerné à Constance Chojnacki, née Conte, le titre de Juste des Nations.

 

Constance CHOJNACKI