Capitain Anne-Marie

Année de nomination : 1992      Dossier n° 4846B -  Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

Mme Anne-Marie Capitain
Date de naissance :
Profession : Adjointe du préventorium
Particularité : Information non disponible

Localisation

Localite : Trélon
Département : Nord
Région : Nord-Pas-De-Calais
Pays : France

Cérémonies de reconnaissance

Date : 7 mars 1993
Lieu : Synagogue de Lille ()

Personnes sauvées

M. Avraham Lif (né Lipszyc)

Lieux de mémoire

Allée des Justes à Jérusalem
Allée des Justes à Paris

L'histoire

Anne-Marie Capitain Anne-Marie Capitain était employée à la Maison d'enfants de la ville de Trelon (Nord). L'établissement, dirigé par Jeanne Rousselle (q.v.), accueillait des enfants qui avaient été retirés à leurs familles pour raisons de santé ou graves difficultés scolaires. Enseignante de son métier, Anne-Marie Capitain était responsable du programme d'études et des activités éducatives de ces trois cents enfants. En septembre 1942, lorsque les premières arrestations de Juifs furent opérées à Lille, la directrice accepta de cacher de jeunes Juifs dans son établissement. Elle les confia à Anne-Marie, que tout le monde appelait "la cheftaine", parce qu'elle faisait appel aux méthodes du scoutisme dans son travail d'éducatrice. En automne 1943, un adolescent de dix-sept ans, Abraham Lipszyc, fut envoyé à la Maison d'enfants; la directrice, ne sachant que faire de ce jeune juif trop âgé pour être admis dans l’une de ses classes, le confia à Anne-Marie. Cette dernière fit de lui un "conseiller" pour le scoutisme. Ce stratagème permit de cacher l'adolescent jusqu'à la Libération.

Le 5 mai 1992, Yad Vashem a décerné à Anne-Marie Capitain le titre de Juste des Nations. 

 

Anne-Marie Capitain (première à gauche) et Jeanne Rousselle (première à droite)