Haase Louis

Année de nomination : 1991      Dossier n° 4871 -  Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

M. Louis Haase
Date de naissance :
Profession : Maire
Particularité : Résistant

Localisation

Localite : Thônes
Département : Haute-Savoie
Région : Rhône-Alpes
Pays : France

Cérémonies de reconnaissance

Date : 15 septembre 1991
Lieu : Thônes ()

Personnes sauvées

M. Jacques Weiss

Lieux de mémoire

Allée des Justes à Jérusalem
Allée des Justes à Paris

L'histoire

Maire de Thônes (Haute-Savoie), Louis Haase fit preuve d’une attentive sollicitude envers les évacués d’Alsace et de Lorraine, puis envers les réfugiés juifs de ces régions. Riche de la confiance de ses administrés, il bénéficia de leur soutien pour loger décemment les réfugiés et leur trouver des emplois. A partir de l’été 1942, lorsque des rafles de Juifs s’étendirent à la zone sud, le maire de Thônes prit de sérieux risques en fournissant de fausses cartes d’identité et de rationnement à des réfugiés juifs menacés. La Résistance locale trouva elle aussi en Louis Haase un appui efficace, qui le rendit suspect aux autorités d’occupation. Jacques Weiss, réfugié juif de Forbach (Moselle) à Thônes, écrivit après la guerre au maire de la localité savoyarde : "Aussi longtemps que je serai sur cette terre, je n’oublierai pas qu’après Dieu, c’est à vous que je dois la vie. Je suis fier d’avoir vécu à Thônes dans la communauté de ses citoyens, ces grands patriotes". Alors qu’elle était jeune fonctionnaire à la Préfecture de Savoie, Jeanne Brousse (q.v.) a bien connu le maire de Thônes qui, selon elle, "ne cessa pas de se dépenser pour protéger, cacher, trouver des lieux d’hébergement [pour] ceux que l’on recherchait, affirmant bien haut que ses protégés n’étaient pas juifs, car il leur avait attribué une autre identité en leur délivrant des pièces officielles provenant de sa Mairie". Louis Haase considérait que l’aide qu’il dispensait aux réfugiés et aux persécutés était son apport personnel à la résistance anti-allemande.

Le 27 février 1991, Yad Vashem a décerné à Louis Haase le titre de Juste parmi les Nations.