Péraudeau Marius

Année de nomination : 1992      Dossier n° 5455 -  Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

M. Marius Péraudeau
Date de naissance : 13/02/1906
Date de décès : 29/05/1992
Profession : Industriel (usine de papier) propriétaire d'un petit musée de l'histoire de l'industrie du papier
Particularité : Information non disponible

Localisation

Localite : Ambert
Département : Puy-de-Dôme
Région : Auvergne
Pays : France

Cérémonies de reconnaissance

Date : 29 août 1993
Lieu : Mairie d'Ambert ()

Personnes sauvées

Mme Germaine Detey (née Neumann)

M. Pierre Tanenbaum

Lieux de mémoire

Allée des Justes à Jérusalem
Allée des Justes à Paris

L'histoire

Marius Malgré l'occupation allemande, les Tenenbaum, des Juifs parisiens, étaient restés dans la capitale avec deux de leurs fils, Georges et Pierre. L'aîné, Emile, mobilisé dans l'armée française, avait été fait prisonnier et se trouvait dans un stalag en Allemagne. M. et Mme Tanenbaum furent arrêtés lors de la grande rafle du 16 juillet 1942 avec leur fils Georges. Ce dernier réussit à s'enfuir mais il fut repris alors qu'il tentait de passer en zone sud, et déporté avec ses parents. Tous trois furent exterminés dans les camps de l'Est. Pierre se trouvait chez un ami de la famille. Ce dernier l'escorta chez son ami Marius Péraudeau à Ambert (Puy-de-Dôme). M. Péraudeau avait une usine de papier et un petit musée de l'histoire de l'industrie du papier. Bien que sachant que Pierre était juif et que toute sa famille venait d'être arrêtée, il lui donna refuge et lui trouva un emploi dans son usine. La guerre terminée, Emile Tennenbaum revint de captivité et vint chercher à Ambert son jeune frère, seul rescapé de sa famille.

Le 24 novembre 1992, l'Institut Yad Vashem de Jérusalem a décerné à Marius Péraudeau le titre de Juste parmi les Nations. 

 

Expo La Feuille Blanche 1941 maitre chien OPL Levallois 1939-40 Marius et son père 1913 Richard de Bas  hiver 1952-53