Regache Aimée

Regache André

Année de nomination : 1993      Dossier n° 5692 -  Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

Mme Aimée Regache (née Detrat)
Date de naissance : 24/12/1913
Date de décès : 28/10/2002
Profession : Infirmière
Particularité : Information non disponible

M. André Regache
Date de naissance :
Profession : Information non disponible
Particularité : Information non disponible

Localisation

Localite : Romans-sur-Isère
Département : Drôme
Région : Rhône-Alpes
Pays : France

Cérémonies de reconnaissance

Date : 10 février 1994
Lieu : Romans-sur-Isère (26100)

Personnes sauvées

Mme Yvette Arasi (née Loinger)

M. Herbert Krol

Mme Hanna Langstadter

Mme Claire Spindel

Mme Brigitte Spindel

Lieux de mémoire

Allée des Justes à Jérusalem
Allée des Justes à Paris

L'histoire

Aimée Regache était infirmière à Romans (Drôme). Son travail la mettait en contact avec un grand nombre d'habitants de la ville, de sorte qu’elle était au courant des dernières nouvelles. En 1942, Aimée, alors âgée de vingt-neuf ans, décida de venir en aide aux organisations juives clandestines qui cherchaient des familles d'accueil pour les enfants dont les parents avaient été arrêtés ou tués. Elle se chargeait de les conduire personnellement dans les familles qui avaient accepté de les héberger. En décembre 1942 Herbert Krol arriva ainsi chez elle. Né en Allemagne en 1931, il était arrivé tout petit en France où sa famille avait cherché refuge. Aimée Regache le conduisit à l'adresse convenue. Il n'y avait personne. Le petit Herbert, affolé, éclata en sanglots. L'infirmière le ramena chez elle; André, son mari, accepta d'héberger l'enfant, qui vécut chez les Regache jusqu'à ce que sa mère vienne le reprendre, plusieurs mois après la Libération. Aimée et André le traitaient comme leur fils. Lors d'une véritable bataille rangée entre résistants et forces allemandes dans la ville, Herbert, qui était sorti, eut peur de rentrer et passa le reste de la journée et la nuit qui suivit caché dans la cave d'un restaurant. Inquiète, Aimée revêtit sa tenue d'infimière, se coiffa d'un béret de la Croix-Rouge, et se lança à sa recherche, malgré le risque. La petite fille qu’elle mit au monde pendant le séjour d'Herbert l'appela pendant de nombreuses années son frère adoptif. Parmi les enfants qu'Aimée Regache mit en sécurité dans des familles d'accueil à Romans se trouvaient Hanna Langstadter, Yvette Loinger, Claire et Brigitte Spindel, et de nombreux autres dont la trace fut perdue. Ces enfants avaient à l'époque de six à onze ans.

Le 18 mars 1993, l'institut Yad Vashem de Jérusalem a décerné à Aimée et à André Regache le titre de Juste parmi les Nations.

 

Cérémonie Aimée REGACHE Aimée REGACHE avec M Krol en 1993 personne sauvée Aimée REGACHE avec Mme Laufer, personne sauvée