Lobgeois Edgar

Année de nomination : 1993      Dossier n° 5823 -  Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

M. Edgar Lobgeois
Date de naissance : 02/04/1912
Profession : Employé au service de l'incinération de l'Hôpital Paul Doumer
Particularité : Information non disponible

Localisation

Localite : Labruyère
Département : Oise
Région : Picardie
Pays : France

Cérémonies de reconnaissance

Information non disponible

Personnes sauvées

M. Henri Sztruzman

Lieux de mémoire

Ecole Edgard Lobgeois
Allée des Justes à Jérusalem
Allée des Justes à Paris

L'histoire

Henri Sztruzman, un Juif polonais né en 1910, était un patient de l’hôpital Paul Doumer à Labruyère dans l’Oise. L’après-midi du 4 janvier 1944, plusieurs policiers allemands pénétrèrent dans l’hôpital et ordonnèrent à quinze malades de se rassembler dans le bureau des admissions. La plupart de ces personnes étaient juives mais les Allemands convoquèrent aussi plusieurs autres personnes qui avaient des noms français afin de cacher la véritable nature de leur opération.

Edgar Lobgeois venait d’entrer dans le bâtiment de l’hôpital pour commencer sa garde dans le bloc de désinfection de l’hôpital et il remarqua un camion allemand et une voiture qui attendaient à l’extérieur. A l’intérieur de l’hôpital, une rangée de patients attendait dans le hall près du bureau. Deux patients sortirent du rang et s’échappèrent en courant. Un des deux fut rattrapé mais l’autre, Henri Sztruzman s’enfuit dans le bloc de désinfection et sauta sur une pile de linge pendant que les soldats allemands arrivaient, appelés pour aider la police. Edgar Lobgeois fut interrogé et prétendit qu’il n’avait rien vu. Il aida ensuite le fugitif à se cacher dans le grenier. A la fin de sa garde, Lobgeois recupéra les vêtements de Sztruzman du débarras de l’hôpital et emmena l’homme juif chez lui. Le lendemain matin il emprunta une voiture à un ami membre de la Résistance et il conduisit Sztruzman à une gare éloignée, où celui-ci prit un train pour Paris.  Tous les patients embarqués de force de l’hôpital par les Allemands périrent.

 

Le 22 août 1993, l’Institut Yad Vashem de Jérusalem a décerné le titre de Juste parmi les Nations à Monsieur Edgar Lobgeois.

 

Photo de la plaque