Frimat Lisette

Année de nomination : 1993      Dossier n° 5853A -  Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

Mme Lisette Frimat (née Vergus)
Date de naissance :
Profession : Etudiante en médecine
Particularité : Information non disponible

Localisation

Localite : Lyon
Département : Rhône
Région : Rhône-Alpes
Pays : France

Cérémonies de reconnaissance

Date : 19 avril 1994
Lieu : Hôtel de Ville de Villeurbanne ()

Personnes sauvées

M. Claude Blum

Lieux de mémoire

Allée des Justes à Jérusalem
Allée des Justes à Paris

L'histoire

Lisette Frimat Claude Blum naquit à Paris en septembre 1938. Ses parents, des Juifs allemands, avaient immigré en France. Lorsque la guerre éclata, son père s'engagea dans la Légion étrangère; démobilisé après l'armistice, il s’établit à Lyon en zone sud, où il trouva un emploi dans l'entreprise d'Augustine Clerc. En septembre 1942, Madame Blum voulut fuir Paris avec le petit Claude pour rejoindre son mari. Après avoir fait l'acquisition de faux papiers, elle tenta de franchir la ligne de démarcation. Interpellée à la gare de Paray-le-Monial (Saône et Loire), elle fut arrêtée avec son fils. Interrogé par la police, l'enfant, qui n'avait que quatre ans, révéla son vrai nom. Sa mère fut internée à Drancy, puis déportée. Elle avait eu le temps d'envoyer un message à la tante de Claude à Paris et au lieu de travail de son mari à Lyon. Ce dernier venait lui aussi d'être déporté. Aucun des époux ne revint des camps. Le petit Claude fut remis à Augustine Clerc. Cette femme d'affaires, célibataire, s'occupait déjà de son vieux père et de son oncle. Ne pouvant accueillir l'enfant, elle fit appel à sa nièce, Lisette Fermant. Cette dernière venait d'épouser Ernest Holzapfel (q.v) et tous deux étaient étudiants en médecine. Ils acceptèrent d'héberger l'enfant et lui assurèrent un foyer chaleureux. Traité comme s'il était leur fils, Claude vécut chez eux de septembre 1942 à août 1945. Les époux, catholiques pratiquants, expliquèrent au petit garçon que ses parents étaient juifs et qu'il n'avait pas à aller à la messe ou à se conduire comme un chrétien. En août 1945, la grand-mère de Claude, Zita Markowitz, vint chercher l'enfant et partit avec lui en Palestine, où son mari avait passé la guerre. Claude perdit ainsi tout contact avec ses sauveteurs. Lisette Frimat divorça plus tard et se remaria avec M.Vergus. Sa fille, qui avait entendu parler de Claude pendant toute son enfance, décida de le rechercher, et sauveurs et sauvé se retrouvèrent finalement, après bien des années.

Le 27 octobre 1993, Yad Vashem a décerné au Dr. Lisette Frimat-Vergus le titre de Juste parmi les Nations.

 

En juin 1945 Claude 6 ans dans un camps de louveteaux Le petit Claude en louveteau Lisette avec le petit Claude