Frimat- Holzapfel Magdeleine Lisette

Année de nomination : 1993      Dossier n° 5853A -  Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

Dr Magdeleine Lisette Frimat- Holzapfel
Date de naissance : 22/07/1914
Date de décès : 28/07/1993
Profession : Etudiante en médecine
Particularité : Information non disponible

Localisation

Localite : Lyon
Département : Rhône
Région : Rhône-Alpes
Pays : France

Cérémonies de reconnaissance

Date : 19 avril 1994
Lieu : Hôtel de Ville de Villeurbanne (69100)

Personnes sauvées

M. Claude Blum

Lieux de mémoire

Allée des Justes à Jérusalem
Allée des Justes à Paris

L'histoire

Magdeleine Lisette FRIMAT-HOLZAPFEL Claude Blum naquit à Paris en septembre 1938. Son père, Frédéric Blum, était un Juif allemand qui avait immigré en France avec son frère dès 1933. Les deux frères avaient trouvé refuge chez Augustine Clerc, à Lyon, qui les engagea comme commerciaux pour sa société. Tandis que son frère resta à Lyon, Frédéric, chargé du Nord de la France, s’installa à Paris. C’est là qu’il fit la connaissance de sa femme, Charlotte. En septembre 1942, la situation étant devenue trop dangereuse à Paris, Frédéric organisa des faux-papiers et un passeur pour que sa femme et son fils passent en zone libre et aillent à Lyon, où il les rejoindrait plus tard. Mais à Paray-le-Monial (Saône-et-Loire) sur la ligne de démarcation, la Gestapo et la Milice surgirent dans le train, violentèrent la mère et le fils jusqu’à ce qu’ils avouent leur vrai nom. Ils furent arrêtés tous les deux. Claude avait quatre ans lorsqu’il vit partir sa mère… pour toujours. Charlotte fut transférée à Drancy, puis déportée à Auschwitz. Pendant son funeste trajet cependant, elle réussit à écrire à une tante de Claude à Paris. Mais celle-ci, ne pouvant s’occuper de son neveu, fit appel à Augustine et un réseau de résistants réussit à faire sortir l’enfant de son lieu de détention pour l’emmener à Lyon. La nièce d’Augustine, Magdeleine Frimat-Holzapfel, appelée aussi Lisette, proposa alors d’héberger celui qu’elle appela affectueusement « Petit Claude ». Magdeleine venait d’épouser Ernest Holzapfel (q.v.) et ils étaient tous deux étudiants en médecine. Ils cachèrent leur petit protégé de septembre 1942 à août 1945 et l’aimèrent comme un fils. Mais à la fin de la guerre, la grand-mère de l’enfant vint brusquement le chercher pour l’emmener avec elle en Palestine. Le contact se perdit entre les deux familles, jusqu’au jour où l’une des filles de Magdeleine et Ernest, ayant entendu parler de Petit Claude pendant toute son enfance, lança des recherches. Il fallut presque cinquante ans pour que sauveurs et sauvé se retrouvent enfin, dans d’émouvantes retrouvailles. Magdeleine avait ainsi caché sous son toit pendant la guerre en même temps un réfugié politique allemand et un enfant juif.

Le 27 octobre 1993, l'Institut Yad Vashem de Jérusalem a décerné au Dr Magdeleine Frimat-Holzapfel le titre de Juste parmi les Nations.

En juin 1945, Claude 6 ans, dans un camp de louveteaux Petit Claude en louveteau Magdeleine Lisette et son petit protégé Claude