Wahl Anne

Année de nomination : 1994      Dossier n° 5892A -  Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

Mlle Anne Wahl (née Olkowsky)
Date de naissance : 05/02/1923
Profession : Infirmière-chef dans un préventorium
Particularité : Résistante

Localisation

Localite : Le Gua
Département : Isère
Région : Rhône-Alpes
Pays : France

Cérémonies de reconnaissance

Information non disponible

Personnes sauvées

Mme Rywka Frydlender (née Milgrom)

M. Fernand Goldman

M. Bernard Goldman

M. Salomon Milgrom

M. Daniel Szydlo

Lieux de mémoire

Allée des Justes à Jérusalem
Allée des Justes à Paris

L'histoire

La petite ville de Prélenfrey (Isère) n'avait d'autre titre de gloire que "Les Tilleuls", le sanatorium pour enfants fondé par la famille Guidi (q.v.) pour profiter de l'air pur des Alpes. En 1942, Anne Wahl, qui, à dix neuf ans, venait de terminer l'école d'infirmières, vint y travailler. Née à Nancy, elle était la fille d'immigrés catholiques de Pologne. Elle découvrit que les Guidi donnaient asile à des enfants juifs dans leur établissement. Ces petits leur étaient adressés par des médecins de Grenoble, prétendumment pour y effectuer leur convalescence, dans le cadre des activités de l'organisation juive OSE. D'autres enfants étaient envoyés directement par des personnes qui connaissaient le sanatorium et faisaient confiance à ses directeurs. A la fin de l'année 1943, "Les Tilleuls" abritaient une vingtaine de jeunes juifs, et notamment les quatre enfants Milgrom, qui avaient fui Paris avec leurs parents et étaient arrivés à Prélenfrey au début de 1943. Fernand et Bernard Goldman, qui avaient respectivement douze et sept ans, avaient été admis dans l'établissement en septembre 1943, comme Daniel Szydlo, quatorze ans, envoyé par l'OSE. En juillet 1944, la région fut le théâtre de combats sanglants, les résistants attaquant courageusement l'occupant. Un bataillon allemand comptant 300 soldats pénétra à Prélenfrey à la recherche de résistants et de Juifs. Trente-deux jeunes gens furent appréhendés et rassemblés sur la place du village. Certains officiers allemands envisageaient de les fusiller. Bravant le danger, Anne Wahl intervint avec audace et réussit à convaincre les Allemands d'envoyer les jeunes à Grenoble, leur sauvant ainsi la vie. La jeune fille avait également persuadé les soldats qui fouillaient les "Tilleuls" à la recherche de Juifs cachés de ne pas pénétrer dans la section où se trouvaient les petits juifs : elle leur avait déclaré que cette section regroupait les malades atteints de la tuberculose à son stade le plus contagieux.

Le 22 mai 1994,l'Institut Yad Vashem de Jérusalem a décerné à Anne Wahl le titre de Juste parmi les Nations.