Ranc Jeanne

Ranc Frédéric

Année de nomination : 1994      Dossier n° 6031 -  Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

Mme Jeanne Ranc
Date de naissance :
Profession : Information non disponible
Particularité : Information non disponible

M. Frédéric Ranc
Date de naissance :
Profession : Ouvrier
Particularité : Information non disponible

Localisation

Localite : Limoges
Département : Haute-Vienne
Région : Limousin
Pays : France

Cérémonies de reconnaissance

Information non disponible

Personnes sauvées

M. Ernest Lévy

Mme Lévy

Lieux de mémoire

Allée des Justes à Jérusalem
Allée des Justes à Paris

L'histoire

Ernest Lévi, habitait à Limoges (Haute-Vienne) avec sa mère, Juive allemande comme lui. Il était au travail le 29 octobre 1943 lorsqu'on l'avertit que la Gestapo les recherchait tous deux. Effondré, il se demanda que faire. C'est alors qu'un collègue d'une trentaine d'années, Frédéric Ranc, lui proposa spontanément de le cacher avec sa mère dans son petit appartement. Comme les Lévi, Frédéric Ranc et son épouse Jeanne étaient des gens modestes qui vivaient simplement. Il avait laissé parler son coeur sans penser aux risques qu'il prenait pour lui et pour sa femme. Les fugitifs s'installèrent chez les Ranc le jour-même. Ils versaient une petite somme pour couvrir les frais d'entretien et étaient traités comme des hôtes. Ernest et sa mère dormaient dans la salle à manger. Huit mois plus tard, ils purent trouver refuge dans un autre logement, un abri sûr. Les deux familles restèrent amies longtemps après la Libération et cette amitié survécut à la mort de Mme Lévi et à celle de Frédéric Ranc au début des annés quatre-vingt.

Le 11 mai 1994, Yad Vashem a décerné à Frédéric et à Jeanne Ranc le titre de Juste parmi les Nations. 

 

RANC Rosa