Thévenet Marguerite

Laurent Jeanne

Thévenet Pierre

Année de nomination : 1994      Dossier n° 6187 -  Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

Mme Marguerite Thévenet (née Sablonnière)
Date de naissance : 1887
Date de décès : 18/06/1963
Profession : Agricultrice
Particularité : Information non disponible

Mme Jeanne Laurent (née Thenenet)
Date de naissance : 15/05/1922
Date de décès : 07/05/2010
Profession : Agricultrice
Particularité : Information non disponible

M. Pierre Thévenet
Date de naissance : 09/11/1886
Date de décès : 26/06/1963
Profession : Apiculteur
Particularité : Information non disponible

Localisation

Localite : Saint-Etienne
Département : Loire
Région : Rhône-Alpes
Pays : France

Cérémonies de reconnaissance

Date : 28 janvier 1996
Lieu : Centre d'Histoire de la Résistance et de la Déportation à Lyon (69007)

Personnes sauvées

M. Jacques Bloch

Lieux de mémoire

Allée des Justes à Jérusalem
Allée des Justes à Paris

L'histoire

Jeanne Thévenet et son frère Marcel exploitaient la ferme de leurs parents, Marguerite et Pierre, à Collet (Loire). En avril 1944, à la demande de l’"Aide aux mères" de Saint-Etienne, dont les responsables Juliette Vidal (q.v.) et Marinette Guy (q.v.) coopéraient étroitement avec le mouvement scout juif EIF, Marguerite et Pierre Thévenet acceptèrent d’héberger Jacques Bloch. Agé de 13 ans, il était le quatrième des 10 enfants d’une famille juive réfugiée de Strasbourg. Jeanne, qui avait alors 20 ans, se chargea de veiller à la sécurité et au bien-être du jeune adolescent. Après une brève et habile mise au courant, elle fit de lui le berger de la ferme. Le dimanche, elle se rendait avec lui à l’église. Faisant preuve d’une fraternelle sollicitude, Jeanne avait encouragé le jeune réfugié juif à réciter mentalement les prières juives pendant la durée de la messe. Au cours de l’été, les opérations de détachements militaires allemands et de la Milice devinrent de plus en plus fréquentes dans la région, faisant des victimes parmi les Juifs et les combattants de la Résistance. Les Thévenet bravèrent ces dangers avec un inébramlable sang-froid. Après la Libération, Jacques Bloch resta plusieurs mois encore sous la garde affectueuse de Jeanne, jusqu’au regroupement laborieux des nombreux membres de la famille Bloch.

Le 10 août 1994, l'institut Yad Vashem de Jérusalem a décerné à Jeanne Laurent née Thévenet et à ses parents, Marguerite et Pierre Thévenet, le titre de Juste parmi les Nations.