Stahl Robert

Année de nomination : 1970      Dossier n° 651 -  Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

Abbé Robert Stahl
Date de naissance : 11/08/1893
Date de décès : 27/03/1983
Profession : Prêtre,abbé à la paroisse de Lille, docteur en droit et avocat, secrétaire général de la Société de patronage des enfants abandonnés, responsable d'internats de eunes et de foyers pour enfants
Particularité : Information non disponible

Localisation

Localite : Lille
Département : Nord
Région : Nord-Pas-de-Calais
Pays : France

Cérémonies de reconnaissance

Date : 25 août 1970
Lieu : Yad Vashem Jérusalem ()

Personnes sauvées

M. Maurice Blank

M. Henri Bochner

M. Henri Boschner

M. David Bugajski

Mme Sarah Griffie (née Bugajski)

Mme Sarah Griffier (née Bugaski)

M. Max Groskopf

M. Max Groskopf

Mme Rosa Israelski (née Blank)

Mme Rosette Jablun

M. Charles-Henri Leser

M. Edgar Leser

Lieux de mémoire

Rue de l'Abbé Robert Stahl
Plaque en hommage à L'abbé Stahl
Allée des Justes à Jérusalem
Allée des Justes à Paris

L'histoire

L'abbé Robert Stahl, docteur en droit et avocat, se consacra à partir de 1933 à sa paroisse de Lille. Il était également le secrétaire général de la Société de patronage des enfants moralement abandonnés, très active à Lille et dans sa région. En sa qualité de prêtre, il était responsable d'internats de jeunes et de foyers pour enfants. Le 11 septembre 1942, la police de Lille déclencha une vaste opération contre les Juifs. Léo Léser, responsable du comité clandestin local d'aide aux Juifs fit appel à l'évêché de la ville pour aider à sauver les enfants en danger. Sa requête fut rejetée. Il demanda alors à l'abbé Stahl de donner asile aux enfants dans les institutions qu'il dirigeait. Le prêtre conduisit immédiatement 20 petits, ainsi que les deux enfants de Léo Léser, dans l'établissement principal, situé à Buisson, puis, le lendemain, les répartit entre les trois orphelinats dont ils étaient responsable, Loos, Marcq-en-Baroeul et Bouvines. Léo Léser apprit alors que le religieux avait aussi recueilli une trentaine de jeunes juifs venant de l'hospice Rothschild et d'un autre orphelinat parisien. Grâce au courage et à l'humanité du père Robert Stahl, tous ces enfants ont survécu à l'Occupation. Le prêtre, qui risquait l'arrestation et la déportation en aidant les Juifs au mépris des lois raciales, n'accepta jamais de rétribution. Et, loin de faire du prosélytisme, il expliqua à ceux des enfants juifs qui, poussés par le désespoir, voulaient se convertir, que le moment n'était pas venu et qu'on en reparlerait à la Libération.

Le 17 mars 1970, l'institut Yad Vashem de Jérusalem a décerné à l'abbé Robert Stahl le titre de Juste parmi les Nations. 

25 août 1970 cérémonie dans la crypte cérémonie plantation d'un arbre à jérusalem plaque commémorative