Tafani Josette

Tafani Sébastien

Tafani Adeline

Année de nomination : 1995      Dossier n° 6575 -  Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

Mlle Josette Tafani
Date de naissance :
Profession : Lycéenne
Particularité : Information non disponible

M. Sébastien Tafani
Date de naissance :
Profession : Information non disponible
Particularité : Résistant

Mme Adeline Tafani
Date de naissance :
Profession : Information non disponible
Particularité : Information non disponible

Localisation

Localite : Nice
Département : Alpes-Maritimes
Région : Provence-Alpes-Côte-D'Azur
Pays : France

Cérémonies de reconnaissance

Information non disponible

Personnes sauvées

Mme Marcelline Hofman (née Picard)

Mme Sarah Klein (née Picard)

M. Alphonse Picard

Mme Colette Picard

Mme Solange Salmona (née Picard)

Lieux de mémoire

Allée des Justes à Jérusalem
Allée des Justes à Paris

L'histoire

En 1940, quand la Wehrmacht envahit le nord de la France, la famille Picard, un couple avec 3 filles, âgées de six, onze et dix-sept ans, s’enfuirent vers Rouen. Après des pérégrinations, elle arriva à Nice, où elle loua un appartement et put vivre normalement. Les filles furent inscrites à l’école. Marcelline, l’aînée, termina le lycée et devint amie avec une camarade, Josette Tafani. Pendant l’année scolaire, Josette dit à Marcelline : « J’ai parlé avec mon père. Si les Allemands arrivent un jour à Nice, viens chez moi ».

Le 9 septembre 1943, les Allemands occupèrent Nice et l’armée italienne se retira. Josette prit immédiatement contact avec Marcelline et proposa à ses parents et aux deux sœurs d’emménager chez ses parents. Seuls Josette et son père étaient là. La mère et ses deux autres filles étaient en vacances à la montagne.

Les cinq membres de la famille Picard s’installèrent dans l’appartement des Tafani, un des 80 appartements de l’immeuble où ils habitaient. Ils furent accueillis chaleureusement et bien que l’appartement soit surpeuplé, quand Madame Tafani et ses propres enfants rentrèrent, et qu’il y ait un risque de dénonciation de la part d’un voisin, l’atmosphère demeura conviviale. Sébastien Tafani était souvent absent la nuit pour des missions clandestines. Grâce à ses contacts, il fournit à la famille Picard des cartes d’identité sans la mention «  Juif ». Ceci permit aux Picard d’obtenir des cartes d’alimentation et après plusieurs semaines, le 25 octobre 1943, ils quittèrent le domicile des Tafani et rejoignirent un groupe de réfugiés non-juifs dans les montagnes avoisinantes.

Le 29 mai 1995, l’institut Yad Vashem Jérusalem décerna le titre de Justes parmi les Nations à Sébastien et Adeline Tafani et à leur fille Josette.

 

Sébastien TAFANI (debout à gauche) Adeline TAFANI (assise à droite) Josette TAFANI (debout au centre)