Emmanuelli François

Emmanuelli Yvonne

Année de nomination : 1995      Dossier n° 6876 -  Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

M. François Emmanuelli
Date de naissance : 23/05/1910
Date de décès : 10/05/1979
Profession : Médecin
Particularité : Information non disponible

Mme Yvonne Emmanuelli (née Tomasini)
Date de naissance : 19/04/1908
Profession : Institutrice
Particularité : Information non disponible

Localisation

Localite : Saint-Maur-des-Fossés
Département : Val-de-Marne
Région : Île-de-France
Pays : France

Cérémonies de reconnaissance

Date : 21 janvier 1996
Lieu : Musée de la Résistance de Champigny-sur-Marne ()

Personnes sauvées

Mme Tauba Bebelski

Lieux de mémoire

Allée des Justes à Jérusalem
Allée des Justes à Paris

L'histoire

En juin 1942, le docteur François Emmanuelli remplaça son collègue le docteur Adolphe Korb comme médecin d'un orphelinat juif privé qui appartenait à la famille Zysman. Juif, Adolphe Korb, ne pouvait plus exercer son métier du fait de la législation anti-juive de Vichy. Situé à La Varenne-St.Hilaire en région parisienne, l'orphelinat accueillait de nombreux enfants dont les parents avaient été déportés et plusieurs adultes, dont Tauba Bebelski, la cuisinière, et ses deux enfants qui avait alors 12 et 13 ans. Le docteur Emmanuelli soigna tout ce monde gratuitement et avec le plus grand dévouement. Lorsque les Zysman furent arrêtés lors de la grande rafle des Juifs de Paris le 16 juillet 1942, Tauba Bebelski comprit qu'elle devait s'enfuir, mais ne savait où aller. François Emmanuelli lui proposa de venir se cacher chez lui, et Tauba vécut chez François et Yvonne Emmanuelli jusqu'à la Libération, soit pendant plus de deux ans. Leurs trois enfants, âgés de deux à sept ans, savaient qu'il ne fallait surtout pas mentionner la présence de la jeune femme. Il se trouva pourtant un dénonciateur. Des agents de la Gestapo se présentèrent au domicile du médecin. Il eut tout juste le temps de faire descendre la fugitive au rez de chaussée où elle se dissimula dans le fournil du boulanger. Quand Mme. Zysman, internée à Drancy, fut remise en liberté parce qu'elle était gravement malade, le docteur Emmanuelli la soigna avec dévouement et parvint à la guérir, allant la voir régulièrement dans sa cachette sans jamais demander de paiement.

Le 2 novembre 1995, Yad Vashem a décerné à François et Yvonne Emmanuelli le titre de Juste parmi les Nations.

 

EMMANUELLI François EMMANUELLI Yvone-Constance