Drouet René

Drouet Madeleine

Année de nomination : 1995      Dossier n° 6889 -  Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

M. René Drouet
Date de naissance : 28/02/1923
Profession : Agriculteur
Particularité : Information non disponible

Mme Madeleine Drouet
Date de naissance :
Profession : Agricultrice
Particularité : Information non disponible

Localisation

Localite : Méréville
Département : Essonne
Région : Île-de-France
Pays : France

Cérémonies de reconnaissance

Information non disponible

Personnes sauvées

M. Salomon Gelbart

Mme Marcelle Silbermann (née Gelbart)

Lieux de mémoire

Allée des Justes à Jérusalem
Allée des Justes à Paris

L'histoire

Les Gelbart, des Juifs polonais arrivés en France en 1929, habitaient Paris avec leur fils et leurs deux filles. M. Gelbart, qui était tailleur, allait s'approvisionner en légumes à la ferme de Madeleine et René Drouet à Montreau dans les environs de Paris. En 1941, Salomon Gelbart, qui avait alors dix-sept ans, alla vivre à la ferme, effectuant divers travaux en échange de son entretien. Sa mère et ses deux soeurs furent arrêtées dans la grande rafle du 16 juillet 1942 à Paris. Son père, qui n'était pas à la maison, échappa ce jour-là à l'arrestation. L'une des soeurs, Marcelle, âgée de onze ans, réussit à s'enfuir et à le rejoindre. M. Gelbart demanda aux Drouet d'accueillir également la petite. Marcelle vécut ainsi chez eux, avec son frère, pendant plus d'un an. Ils étaient traités comme s'ils faisaient partie de la famille; Marcelle allait à l'école avec les deux enfants Drouet. En décembre 1943, à la suite d’une dénonciation anonyme, la Gestapo fit irruption à la ferme. Heureusement, Salomon n'était pas là; les Drouet réussirent à transférer Marcelle chez une autre famille du village. Face aux agents de la Gestapo, Madeleine nia avec véhémence qu'elle cachait des Juifs. Voyant ce qui se passait, des voisins prévinrent René de ne pas rentrer chez lui. Marcelle demeura un mois chez les villageois qui lui avaient donné asile avant de rentrer à la ferme des Drouet, dont elle ne sortit plus jusqu'à la Libération. Son frère Salomon trouva refuge dans la région et René Drouet alla lui porter ses vêtements et ses affaires. Le père de Marcelle et de Salomon fut arrêté mais survécut à Auschwitz et revint à Montreau à l’été 1945 chercher ses enfants. La famille Gelbart resta en contact après la guerre avec ceux qui avaient sauvé deux de ses enfants.

Le 12 novembre 1995, Yad Vashem a décerné à René et Madeleine Drouet le titre de Juste parmi les Nations. 

 

Madeleine DROUET