Salvador Joseph

Salvador Juliette

Année de nomination : 1996      Dossier n° 6953 -  Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

M. Joseph Salvador
Date de naissance : 23/12/1898
Date de décès : 18/06/1979
Profession : Employé de Mairie
Particularité : Information non disponible

Mme Juliette Salvador (née Pacouil)
Date de naissance : 01/06/1900
Date de décès : 13/03/1977
Profession : Directrice d'une école maternelle
Particularité : Information non disponible

Localisation

Localite : Prades
Département : Pyrénées-Orientales
Région : Languedoc-Roussillon
Pays : France

Cérémonies de reconnaissance

Date : 7 janvier 1996
Lieu : Marseille ()

Personnes sauvées

Mme Irène Pisante (née Fliederbau

Mme Mathilde Sznajder (née Fliederbaum)

Lieux de mémoire

Allée des Justes à Jérusalem
Allée des Justes à Paris

L'histoire

Salvador Joseph   Salvador Juliette Joseph Salvador était employé de mairie à Prades (Pyrénées-Orientales) et sa femme Juliette dirigeait l'école maternelle. Le couple avait deux filles. L'une d'elle se lia d'amitié avec une camarade de classe, Mathilde Fliederbaum, adolescente de seize ans qui avait fui Paris avec ses parents et sa jeune soeur Irène, treize ans, à l'approche des Allemands en juin 1940. La famille s'était installée à Prades. En novembre 1942, M. Fliederbaum échappa de justesse à une rafle des allemande. Il construisit alors une pièce secrète dans le grenier. Une nuit, en février 1944, les Allemands firent irruption dans la maison mais ne trouvèrent personne : les Fliederbaum avaient eu le temps de se cacher. Mais ils comprirent qu'ils devaient fuir. Joseph et Juliette Salvador acceptèrent d'héberger les deux filles pendant quelques jours et trouvèrent une famille de Prades prête à accueillir temporairement les parents. Pendant ce temps, Joseph Salvador préparait de fausses cartes d'identité pour les quatre Fliederbaum, qui purent ainsi partir à Perpignan où ils vécurent jusqu'à la fin de l'Occupation. Dans leur témoignage après la guerre, les deux filles de Joseph et Juliette déclarèrent : "Nous trouvions ce comportement tout à fait normal puisque Mathilde et Irène étaient nos amies. Nous étions des adolescentes très liées. Quant à nos parents, s'ils ont eu des craintes, ils ne nous en ont jamais fait part à nous, les enfants." Mathilde et Irène Fliederbaum restèrent pendant de longues années en relations avec les Salvador et leurs filles.

Le 7 janvier 1996, l'institut Yad Vashem de Jérusalem a décerné à Joseph et à Juliette Salvador le titre de Juste parmi les Nations.