Mousselin Andrée

Mousselin Roger

Année de nomination : 1996      Dossier n° 6980 -  Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

Mme Andrée Mousselin (née Dumas)
Date de naissance : 06/07/1906
Profession : Imprimeur, propriétaire d'un atelier de réparation de matériel d'imprimerie
Particularité : Information non disponible

M. Roger Mousselin
Date de naissance : 14/07/1907
Profession : Imprimeur, propriétaire d'un atelier de réparation de matériel d'imprimerie
Particularité : Information non disponible

Localisation

Localite : Lyon
Département : Rhône
Région : Rhône-Alpes
Pays : France

Cérémonies de reconnaissance

Date : 13 avril 1997
Lieu : Centre d'Histoire de la Résistance et de la Déportation à Lyon (69007)

Personnes sauvées

M. Henri Boehm

Lieux de mémoire

Allée des Justes à Jérusalem
Allée des Justes à Paris

L'histoire

Roger et Andrée Mousselin habitaient à Lyon (Rhône) où ils avaient un atelier de réparation de matériel d'imprimerie. En août 1941, Roger Mousselin engagea Henri Boehm, jeune ouvrier qualifié juif né en Allemagne, pays qu'il avait quitté avec ses parents en 1936 pour s’établir à Strasbourg. Lorsque la guerre éclata en 1939, le jeune homme dut évacuer la ville comme toute la population civile. Après des mois d'errance dans des conditions difficiles, il arriva à Lyon en 1941, où il vécut pendant près de deux ans sans être inquiété. Mais en février 1943, il apprit que la police française le cherchait. Il quitta immédiatement la chambre qu'il avait louée et alla se réfugier dans un entrepôt attenant à l'atelier. Il en avait copié la clé à l'insu de son patron, "à tout hasard". Désormais, il y dormit toutes les nuits. Quelques semaines plus tard, Roger Mousselin, arrivant à l'improviste dans l'entrepôt, découvrit le jeune homme. Loin de se formaliser, il dit au fugitif que l'endroit était impropre à l'habitation et lui ménagea une cachette dans les combles de l'atelier. Henri Boehm y vécut jusqu'au 14 août 1943, où les policiers se présentèrent à l'atelier pour l'arrêter. Andrée Mousselin, qui se trouvait là par hasard, refusa de les laisser entrer, proclamant avec véhémence qu'il n’y avait aucun Juif en ces lieux. Profitant de ce répit, son mari put faire sortir le fugitif par la porte de derrière donnant accès à une autre rue. Henri Boehm rejoignit une unité de maquisards.

Le 24 mars 1996, Yad Vashem a décerné à Roger et Andrée Mousselin le titre de Juste parmi les Nations.