Souchon Catherine

Année de nomination : 1996      Dossier n° 7059 -  Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

Mme Catherine Souchon (née Bouchet)
Date de naissance : 16/12/1886
Date de décès : 13/11/1952
Profession : Propriétaire d'un café restaurant, mère de 5 enfants
Particularité : Veuve depuis 1933

Localisation

Localite : Lapte
Département : Haute-Loire
Région : Auvergne
Pays : France

Cérémonies de reconnaissance

Date : 17 novembre 1996
Lieu : Mairie d'Araule (43200)

Personnes sauvées

M. Edmond Blum

Mme Blum

Mme Nicole Fridmann (née Blum)

Mme Kahn

Mme Francine Nahmias (née Blum)

Lieux de mémoire

Allée des Justes à Jérusalem
Allée des Justes à Paris

L'histoire

Marie-Catherine Souchon Quelque temps après le débarquement allié en juin 1944, les rafles se faisant de plus en plus nombreuses et plus cruelles, la Famille Blum, la grand-mère, le père, la mère, et leur fillette Nicole, sont partis se cacher à Lapte, un petit hameau de Haute-Loire trouvé par des cousins, eux-mêmes réfugiés à 10 kilomètres dans un village appelé Montfaucon.

La famille Souchon tenaient le café de Lapte, et c’est là que les Blum trouvent refuge et bonté. Madame Souchon, bonne chrétienne, après avoir longtemps prié, les accueillit, malgré le danger représenté. Les enfants des Souchon étaient engagés dans la Résistance. Catherine Souchon n’a pas été dupe des faux papiers  présentés (Brun au lieu de Blum) et  de la ville d’origine (Lyon au lieu de Strasbourg). Les Souchon ont caché les Blum jusqu’à la fin de la guerre. Ils ont gardé Monsieur Blum enfermé dans l’appartement jusqu’au jour de la Libération.

Le 24 mars 1996, l’Institut Yad Vashem Jérusalem a décerné le titre de Juste parmi les nations à Catherine Souchon.