Combe Irénée

Ponchon Berthe

Combe Noémie

Année de nomination : 1996      Dossier n° 7106 -  Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

M. Irénée Combe
Date de naissance : 21/09/1878
Profession : Agriculteur
Particularité : Catholique pratiquant, ancien combattant de la guerre 14/18

Mme Berthe Ponchon (née Combe)
Date de naissance : 11/11/1923
Date de décès : 13/05/2009
Profession : Agricultrice
Particularité : Catholique pratiquant

Mme Noémie Combe (née Couzon)
Date de naissance : 26/11/1886
Profession : Sans profession
Particularité : Catholique pratiquant

Localisation

Localite : Vaugneray
Département : Rhône
Région : Rhône-Alpes
Pays : France

Cérémonies de reconnaissance

Date : 13 avril 1997
Lieu : CHRD de Lyon (69000)

Personnes sauvées

M. Charles Lastmann

Lieux de mémoire

Allée des Justes à Jérusalem
Allée des Justes à Paris

L'histoire

Lorsque les Alemands occupèrent le sud de la France en novembre 1942, les Lastman, des Juifs qui avaient fui l'Allemagne et vivaient à Lyon, inquiets pour leur petit Charles, alors âgé de sept ans, demandèrent l'aide de Mme Vialatoux, une assistante sociale qui appartenait à un réseau de sauvetage. Cette dernière trouva une famille d'accueil pour l'enfant au Vernay, dans le département du Rhône. Il s'agissait d'Irénée et Noémie Combe, des paysans qui s'occupèrent du garçonnet avec dévouement et affection, le traitant comme un membre de leur famille. Les Combe étaient catholiques pratiquants. Irénée s'était battu à Verdun. Dans sa déposition après la guerre, Charles témoigna que le couple n'avait pas ménagé ses efforts pour lui assurer une vie normale. Il prenait pourtant de grands risques : des miliciens français venaient de réquisitionner le château qui dominait le village et se mettaient à la poursuite des Juifs susceptibles de se cacher dans la région. L'enfant appelait ses parents adoptifs Pépé et Mémé; leur fille Berthe, qui s'occupait de lui avec affection, était Tante Berthe. Par ailleurs, chaque fois que les parents du petit garçon venaient lui rendre visite, les Combe leur fournissaient du ravitaillement, leur permettant ainsi de survivre. C'est par deux fois que Charles Lastman fut confié à Irénée et à Noémie. La première, du début décembre 1942 à l'été 1943, où sa mère le plaça dans un pensionnat à Lyon. La seconde, après l'arrestation de son père en avril 1944. D'abord interné à Drancy, M. Lastman fut déporté à l'est. Cette fois, Charles resta au Vernay jusqu'à la libération de Lyon au début du mois de septembre de la même année.

Le 18 avril 1996, Yad Vashem a décerné à Irénée et Noémie Combe et leur fille Berthe Ponchon, le titre de Juste des Nations.