Dumarchat Etienne

Dumarchat Gilberte

Année de nomination : 1996      Dossier n° 7183 -  Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

M. Etienne Dumarchat
Date de naissance : 30/10/1890
Date de décès : 17/07/1980
Profession : Sous-Conservateur à la Banque de France
Particularité : Information non disponible

Mme Gilberte Dumarchat (née Lasserre)
Date de naissance : 01/05/1898
Date de décès : 17/06/1975
Profession : Sans profession
Particularité : Information non disponible

Localisation

Localite : Bordeaux
Département : Gironde
Région : Aquitaine
Pays : France

Cérémonies de reconnaissance

Date : 27 mars 1998
Lieu : Mairie de Bordeaux (33000)

Personnes sauvées

Mme Jacqueline Alitenssi (née Naquet)

Mme Noémie Baran (née Fresco)

M. Jacques Fresco

Lieux de mémoire

Esplanade des "Justes parmi les Nations" à Bordeaux
Allée des Justes à Jérusalem
Allée des Justes à Paris

L'histoire

Etienne et Gilberte Dumarchat vivaient à Bordeaux, de même que leurs enfants, Jacqueline et Jehan, qui avaient atteint l'âge adulte. Tous participaient activement à la Résistance et appartenaient au réseau Marc. Ils avaient des relations amicales avec des familles juives de la communauté de Bordeaux. Hébert Naquet, professeur juif au lycée Michel Montaigne, fut prévenu par un collègue qu'une rafle de Juifs était prévue pour le 10 janvier 1944. Il alerta immédiatement ses amis les Fresco et les membres des deux familles - soit six personnes - se précipitèrent chez Gilberte Dumarchat qui leur avait promis asile en cas de danger. Par une sombre et glaciale soirée d'hiver, les six réfugiés, portant l'étoile jaune, frappèrent à la porte de leurs amis. Ils furent reçus avec chaleur et sympathie. Durant la journée, Etienne et Gilberte, dont le troisième enfant était infirme, mettaient à la disposition des fugitifs une pièce située au fond de l'appartement ; la nuit, ils allaient tous les deux dormir ailleurs, laissant la place à leurs protégés. Ils revenaient le matin avec du ravitaillement. Les Naquet et les Fresco passèrent ainsi dix jours chez les Dumarchat. Pendant ce temps, ces derniers leur procurèrent de faux papiers et des cartes d'alimentation ainsi que plusieurs adresses utiles : celle du pasteur protestant Idebert Exbrayat (q.v) qui les aida beaucoup ainsi que celles de plusieurs autres personnes qui leur trouvèrent des cachettes dans la région de Vichy. Ainsi munis de faux papiers, les Naquet et les Fresco réussirent à franchir la ligne de démarcation - toute la France était alors occupée par les Allemands mais des points de contrôle subsistaient - et à s'installer sans encombre dans leurs nouveaux logements en se faisant passer pour des non-juifs. A la Libération, les deux familles revinrent à Bordeaux et continuèrent à entretenir des relations amicales avec la famille Dumarchat.

Le 10 juin 1996, Yad Vashem - Institut International pour la Mémoire de la Shoah a décerné à Etienne et Gilberte Dumarchat le titre de Juste parmi les Nations.