Lajugie Marguerite

Année de nomination : 1996      Dossier n° 7185 -  Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

Mme Marguerite Lajugie (née Farges)
Date de naissance : 12/09/1918
Date de décès : 2009
Profession : Institutrice en école maternelle
Particularité : Information non disponible

Localisation

Localite : Bordeaux
Département : Gironde
Région : Aquitaine
Pays : France

Cérémonies de reconnaissance

Date : 15 juillet 1997
Lieu : Mairie de Bordeaux (33000)

L'histoire

En 1943, Marguerite LAJUGIE En 1942, Marguerite Farges, qui avait alors vingt-quatre ans, était institutrice à Bordeaux (Gironde) dans l’école maternelle que fréquentait le petit Boris Cyrulnik. A la demande du père de l'enfant, elle promit d'en prendre soin au cas où les Cyrulnik seraient arrêtés. Et hélas ils le furent. Boris fut d'abord confié au service social de la mairie. Le frère de Marguerite, Camille, y travaillait. Marguerite vint chercher l'enfant et l’emmena chez ses parents, où elle vivait également. Il y demeura jusqu'en janvier 1944, où il fut arrêté lors d'une grande rafle des Juifs de la ville, qui furent rassemblés dans la synagogue d'où ils devaient être déportés. Le petit Boris s’échappa en courant du lieu de prière et arriva dans une pièce vide. Une infirmière, chargée d'assurer le transport en ambulance des prisonniers malades jusqu'à la gare, reconnut le gamin. Elle le cacha sous la banquette du véhicule et prévint Camille Farge, qui était de garde ce jour-là. Camille réussit à récupérer Boris et le confia à des amis. Plus tard Marguerite lui trouva un refuge en zone sud. Le garçonnet y vécut jusqu'à la Libération. Devenu médecin, Boris resta toujours en contact avec celle qui l'avait sauvé.

Le 10 juin 1996, l'institut Yad Vashem de Jérusalem a décerné à Marguerite Lajugie-Farges le titre de Juste parmi les Nations.

 

En 1997, Marguerite Lajugie et Boris Cyrulnik