Delafosse René

Année de nomination : 1996      Dossier n° 7266A -  Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

M. René Delafosse
Date de naissance : 21/11/1902
Date de décès : 19/06/1970
Profession : Prêtre, économe du collège agricole de Nandax
Particularité : Prêtre Salésien de Don Bosco

Localisation

Localite : Nandax
Département : Loire
Région : Rhône-Alpes
Pays : France

Cérémonies de reconnaissance

Date : 8 décembre 2000
Lieu : Lycée agricole Privé Ressin à Nandax (42720)

Personnes sauvées

M. Israël Brajtbort

Lieux de mémoire

Allée des Justes à Jérusalem
Allée des Justes à Paris

L'histoire

Le père Victor Kolmer, de l'Ordre de Don Bosco, était directeur du collège-internat agricole de Nandax (Loire). En novembre 1943, il admit Israël Brajtbort, un jeune Juif polonais de dix-sept ans. L'adolescent, qui appartenait à La Sixième, organisation clandestine créée par le Mouvement des Eclaireurs Israélites de France, avait attiré l'attention des autorités. Ses supérieurs lui donnèrent immédiatement une nouvelle identité et de faux papiers et contactèrent le père Kolmer. Ce dernier était le seul à savoir, avec son bras droit le père René Delafosse, responsable de la bonne marche de l'établissement, que le nouveau venu était juif. Quelques semaines plus tard, Israël fut atteint de rhumatismes articulaires. Sa température était alarmante et l'une de ses jambes paralysée. Craignant de faire appel au médecin de l'école, les deux prêtres tentèrent de trouver un praticien juif dans les environs. N'ayant pas réussi, ils soignèrent eux-mêmes l'adolescent jusqu'à sa guérison. Le 18 mai 1944, à cinq heures du matin, les Allemands encerclèrent l'établissement; deux officiers ordonnèrent au personnel et aux élèves de se rassembler dans la cour et il fut procédé à l'appel. Les papiers de chacun des élèves furent soumis à un examen serré. Lorsque vint le tour d'Israël Brajtbort, les officiers déclarèrent que sa carte d'identité était un faux. L'adolescent répliqua avec aplomb qu'ils n'avaient qu'à vérifier auprès des autorités qui l’avaient émise, en se proclamant haut et fort un bon catholique soupçonné à tort. Impressionnés par son ton énergique, les officiers n'insistèrent pas. Ensuite, ils fouillèrent en vain l'établissement de fond en comble, à la recherche d'armes cachées. Après la guerre, le jeune homme partit vivre dans un kibboutz en Israël. En 1995, il fut invité à prendre part au soixante-quinzième anniversaire de la fondation du collège, et retrouva des camarades qui avaient assisté à l'incident du 18 mai 1944.

Le 16 décembre 1996, l'institut Yad Vashem de Jérusalem a décerné au père Victor Kolmer et au père René Delafosse le titre de Juste parmi les Nations.