De Mahs Olga

Année de nomination : 1997      Dossier n° 7295 -  Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

Mme Olga De Mahs
Date de naissance :
Profession : Information non disponible
Particularité : Résistante

Localisation

Localite : Nice
Département : Alpes-Maritimes
Région : Provence-Alpes-Côte-D'Azur
Pays : France

Cérémonies de reconnaissance

Information non disponible

Personnes sauvées

M. Raymond Heymann

M. Henri Pohoryles

Lieux de mémoire

Allée des Justes à Jérusalem
Allée des Justes à Paris

L'histoire

A partir du moment où les Allemands firent leur entrée à Nice le 9 septembre 1943, Olga de Mahs, une résistante de la ville, se consacra entièrement au soutien des organisations juives de secours. Ces organisations avaient exercé leur activité ouvertement quand la ville était sous contrôle italien mais leurs responsables avaient du se cacher ou fuir la ville à l'arrivée des Allemands. Un réfugié russe orthodoxe du nom de Rogowski coordonnait désormais les opérations assisté par Olga. Malgré les risques considérables et la tension perpétuelle, elle se chargea de trouver des refuges pour des milliers de Juifs hors de Nice, leur fournit de faux papiers d'identité et une somme d'argent pour subsister. Dans leur témoignage après la guerre, Henri Pohorylès et Raymond Heymann, à l'époque responsables des mouvements de jeunesse juifs, soulignent qu'Olga de Mahs avait assisté avec courage le réseau clandestin juif local auquel elle s'était pratiquement identifiée. Elle ne reculait devant aucun risque, allant jusqu'à transporter elle-même des armes et des munitions destinées à un corps franc de résistants juifs qui liquidaient des mouchards travaillant pour la Gestapo.

Le 22 août 1996, Yad Vashem a décerné à Olga de Mahs le titre de Juste des Nations.